,

Le Moyen-Orient sera-t-il le prochain à accélérer les CTC ?

Selin Adler Ring
mai 5, 2022

Ces dix dernières années, le Moyen-Orient a connu des changements financiers et fiscaux importants. La TVA a été introduite comme l’une des solutions pour limiter l’impact de la baisse des prix du pétrole sur l’économie, suite au ralentissement des performances économiques de la région.

Après la réalisation des avantages de la TVA pour l’économie par les gouvernements, l’étape suivante est l’accroissement de l’efficacité des contrôles de la TVA. Actuellement, la plupart des pays du Moyen-Orient ont mis en place des régimes de TVA. Comme beaucoup, ces pays ouvrent la voie à l’introduction de régimes de contrôle continu des transactions (CCT) afin de parvenir à un mécanisme efficace de contrôle de la TVA.

La facturation électronique au Moyen-Orient

L’Arabie saoudite a ouvert la voie en introduisant son système de facturation électronique en 2021. Ce cadre de facturation électronique, dans sa forme actuelle, n’oblige pas les contribuables à soumettre les données relatives à la TVA à l’administration fiscale en temps réel. C’est cependant sur le point de changer, car l’autorité fiscale saoudienne appliquera les exigences de facturation électronique de la CTC à partir du 1er janvier 2023. Cela signifie que les contribuables seront tenus de transmettre leurs factures à la plateforme de l’administration fiscale en temps réel. De plus amples détails sur le prochain régime de la CTC devraient être publiés par la ZATCA.

L’introduction du concept de CTC en Arabie saoudite devrait créer un effet domino dans la région : certains signes l’indiquent déjà. Récemment, l’administration fiscale omanaise a publié une demande d’informations révélant son intention d’introduire un système de facturation électronique. L’invitation de l’administration fiscale aux parties intéressées indiquait que les délais de mise en œuvre du système n’avaient pas encore été fixés et pourraient impliquer un déploiement progressif. L’objectif est de mettre en place ce système de facturation électronique petit à petit. Il devrait être mis en service en 2023 sur une base volontaire, et plus tard sur une base obligatoire.

Le Bureau national du revenu de bahreïni (NBR) a déployé des efforts similaires. Le NBR a demandé aux contribuables de participer à un sondage demandant le nombre de factures générées annuellement, et si les contribuables font aujourd’hui des factures par voie électronique. Ce développement ouvre la voie aux objectifs de facturation électronique à venir – ou représentent du moins un premier pas dans cette direction.

En Jordanie, le ministère de l’Économie numérique et de l’Entrepreneuriat a publié un « Document de préqualification pour la sélection du fournisseur de système pour la facturation électronique et la solution intégrée d’administration fiscale » qui était, en fait, une demande d’information. L’administration fiscale jordanienne avait précédemment communiqué son objectif d’introduire la facturation électronique. Comme le montrent les récentes évolutions, la Jordanie se rapproche d’une plateforme opérationnelle pour la facturation électronique, qui sera probablement suivie de modifications juridiques de la législation actuelle concernant les règles de facturation.

L’avenir mondial des CTC

Ces dernières années, l’approche des autorités fiscales à l’égard de la numérisation des mécanismes de contrôle de la TVA a évolué. La majorité d’entre elles sont désormais favorables aux CTC, grâce aux avantages évidents qu’ils présentent. Les gouvernements du Moyen-Orient ne font pas exception. Il est donc sans surprise qu’il faille s’attendre à un environnement TVA complexe dans la région.

Passez à l’action

Pour en savoir plus sur nos prévisions, téléchargez la 13e Edition de Trends. Suivez-nous également sur LinkedIn et Twitter pour vous informer sur l’actualité réglementaire.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Selin Adler Ring

Selin is Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Turkey, Selin’s background is in corporate and commercial law, and currently specializes in global e-invoicing compliance. Selin earned a Law degree in her home country and has a master’s degree in Law and Economics. She speaks Russian, Arabic, English and Turkish.
Share This Post

E-Invoicing Compliance EMEA
December 19, 2022
Tout savoir sur la plateforme de dématérialisation partenaire (PDP)

La facturation électronique impose le passage par une plateforme de dématérialisation mais la législation laisse le choix aux entreprises : plateforme publique ? Plateforme privée ? Et laquelle choisir parmi celles qui seront immatriculées et connues sous le terme plateforme de dématérialisation partenaire ou (PDP). Typologie des factures, gestion des données, relations clients/fournisseurs, transmission, fonctionnalités…Voici […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 8, 2022
La TVA à l’ère numérique: déclaration et facturation électroniques obligatoires pour les transactions intracommunautaires de l’UE

La Commission européenne a annoncé sa proposition tant attendue de modifications législatives relatives à l’initiative ViDA (TVA à l’ère numérique). Il s’agit de l’un des développements les plus importants de l’histoire de la TVA européenne, qui affecte non seulement les entreprises européennes, mais aussi les entreprises de pays tiers dont les activités commercent avec l’UE. […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]