La TVA à l’ère numérique: la facturation électronique obligatoire dans l’UE

Selin Adler Ring
août 16, 2022

Le plan d’action de la Commission européenne (CE) pour une fiscalité juste et simple – « La TVA à l’ère numérique » – continue de progresser. À l’issue d’un processus de consultation publique, la CE a publié des rapports finaux examinant les meilleures options pour le marché européen afin de lutter contre la fraude fiscale et de bénéficier aux entreprises grâce à l’utilisation de la technologie.

Les domaines couverts sont les suivants:

  1. Obligations de déclaration de TVA et facturation électronique
  2. Traitement TVA de l’économie des plateformes
  3. Immatriculation unique à la TVA dans l’UE

La CE devrait proposer des modifications législatives à la directive TVA cet automne.

Conclusions sur le pilier de la déclaration de la TVA et de la facturation électronique

Le rapport axé sur la déclaration de la TVA et la facturation électronique évalue les « exigences de déclaration numérique (RRC) ». Il s’agit de toute obligation pour les assujettis à la TVA de soumettre périodiquement ou en continu des données de transaction numériquement à l’administration fiscale, par exemple en utilisant SAF-T, la liste de tva, la déclaration en temps réel ou la facturation électronique.

Selon le rapport, le meilleur choix politique serait l’introduction d’un RRC sous la forme d’un système de facturation électronique de contrôle continu des transactions (CTC) à l’échelle de l’UE couvrant à la fois les transactions intra-UE et nationales. Les États membres disposant d’un système de facturation électronique existant seraient en mesure de le conserver à court terme au moyen d’une clause de statu quo, à condition qu’ils garantissent l’interopérabilité avec le nouveau système de l’UE. Toutefois, à moyen terme, de cinq à dix ans, les systèmes nationaux de facturation électronique devraient converger vers le système de l’UE.

Un système de facturation électronique CTC à l’échelle de l’UE

Le rapport privilégie clairement l’option politique d’une harmonisation complète de l’UE par le biais d’un système de facturation électronique CTC, ce qui signifie que la facture sera soumise aux autorités avant ou après son émission. L’harmonisation semble se concentrer principalement sur la forme, avec une suggestion d’un protocole et d’un format communs à l’échelle de l’UE. Considérant que les décisions importantes concernant l’architecture risquent d’être laissées aux États membres comprennent la question de savoir si le système sera autorisé ou simplement déclaré, s’il faut tirer parti d’une plate-forme B2G nationale existante et la périodicité des rapports, etc. La seule exigence imposée aux États membres semble être d’accepter les factures électroniques émises et transmises sur la base d’un protocole et d’un format communs.

Le rapport suggère d’aligner le champ d’application des exigences et d’exclure les assujettis non enregistrés et ceux couverts par le régime de TVA des PME. À court terme, seules les transactions B2B et B2G sont couvertes, les transactions B2C restant hors champ d’application.

Enfin, le rapport suggère que, pour alléger la charge pesant sur les entreprises, les États membres doivent envisager un certain nombre de mesures telles que la suppression conjointe d’autres obligations de déclaration, la fourniture de déclarations de TVA préremplies, le soutien à l’investissement dans l’automatisation des entreprises (en particulier pour les PME) et le soutien public à l’adoption des systèmes de conformité informatique.

La manière dont cela sera coordonné conjointement n’est pas discutée, mais il ne semble pas que la CE s’attende à ce que de telles mesures soient harmonisées par l’UE.

Attentes futures

Bien que le rapport conclue que la mise en œuvre d’un système de facturation électronique obligatoire à l’échelle de l’UE est la mesure la meilleure et la plus pérenne, la manière de concevoir un système de facturation électronique efficace n’est pas expliquée dans le rapport et ne semble pas faire l’objet d’une harmonisation.

Toutefois, la conception du système de facturation électronique peut avoir un impact important sur les résultats fiscaux et économiques. Comme le décrit le rapport d’experts indépendants intitulé « Next Generation Model Decentralized CTC and Exchange » (soutenu par l’EESPA, openPEPPOL et d’autres groupes de parties prenantes clés), les plus grands avantages ne peuvent être réalisés que lorsqu’un système de facturation électronique permet aux entreprises d’automatiser d’autres processus ainsi que la facturation.

C’est un bon début que la Commission vise un système de facturation électronique CTC à l’échelle de l’UE. Il reste à voir dans quelle mesure cette harmonisation sera efficace. Lorsque les politiciens européens reviendront des vacances d’été de cette année, nous commencerons à mieux comprendre la faisabilité globale des points de vue de la Commission.

En tant que fournisseur qui a mis en œuvre des solutions de conformité CTC et TVA dans le monde entier depuis plusieurs décennies maintenant, notre souhait serait que le débat aille au-delà de l’interopérabilité au niveau des données, afin que l’Europe puisse prendre des mesures audacieuses vers un avenir qui préserve l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement et l’innovation technologique.

Passez à l’action

Pour en savoir plus sur ce que nous croyons que l’avenir nous réserve, téléchargez les 13e tendances annuelles. Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter pour vous tenir au courant des nouvelles et des mises à jour réglementaires.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Selin Adler Ring

Selin is Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Turkey, Selin’s background is in corporate and commercial law, and currently specializes in global e-invoicing compliance. Selin earned a Law degree in her home country and has a master’s degree in Law and Economics. She speaks Russian, Arabic, English and Turkish.
Share This Post

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Comprendre le Fichier des Ecritures Comptables (FEC) et son utilité

Obligatoire en France depuis le 1er janvier 2014, le FEC ou fichier des écritures comptables est à présenter par l’entreprise lors d’un contrôle fiscal. Que doit contenir le FEC ? Quel doit être son format ? Quand le remettre ? Voici des éléments pratiques pour cerner cette obligation et s’y conformer. Depuis le 1er janvier 2014, tout contribuable […]

E-Invoicing Compliance North America
November 14, 2022
Gérez vos mandats avant qu’ils ne commencent à vous gérer

C’est une bonne année pour être un leader informatique. Après beaucoup trop d’années où l’expression « faire plus avec moins » était le mantra de la plupart des organisations en matière de dépenses technologiques, les choses s’améliorent enfin. Selon le cabinet d’études Gartner, les dépenses informatiques atteindront environ 4,5 billions de dollars en 2022. Cela représente une […]

Déclaration d'impôt et de TVA North America
November 10, 2022
Le téléphone rouge sonne et le service informatique doit répondre à l’appel – cinq choses à savoir

Ce n’est peut-être pas tout à fait ce téléphone rouge qui sonne, mais rassurez-vous, la direction est actuellement aux prises avec un problème grave, et ils cherchent à le résoudre pour eux. Il y a deux choses qui rendent les conseils d’administration et les cadres supérieurs nerveux par-dessus tout. Risques susceptibles d’avoir une incidence sur […]