Détermination de l’emplacement du risque : Assurance maritime

James Brown
juin 22, 2022

L’identification de l’emplacement du risque aux fins de la taxe sur les primes d’assurance (IPT) est la première étape pour assurer la conformité IPT dans un territoire donné. Ce domaine n’est peut-être pas aussi simple qu’il n’y paraît pour l’assurance maritime.Comme pour les règles de localisation des risques pour toutes les branches d’assurance en Europe, le point de départ de l’assurance maritime est la directive Solvabilité II (2009/138/CE), en particulier son article 13, paragraphe 13. L’article 13, paragraphe 13, sous b), fait référence aux « véhicules de tout type », ce qui s’entend généralement comme englobant non seulement les véhicules à moteur, mais également les navires, les yachts et les aéronefs dans son champ d’application. Sur cette base, la localisation du risque pour l’assurance maritime est identifiée par l’«État membre d’immatriculation ». Étant donné que cette expression n’est pas définie dans la directive, il y a eu une certaine confusion quant à ce que l’«enregistrement » désigne dans ce contexte. Ceci est bien illustré par une affaire entendue devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) en avril de l’année dernière.

North of England P&I Association contre German Federal Central Tax Office (C-786/19)

Cette affaire concernait des contrats d’assurance avec des sociétés établies en Allemagne et inscrites au registre des sociétés tenu par le tribunal de district de Hambourg. Les propriétaires ont inscrit les navires dans le registre maritime tenu par le même tribunal en Allemagne. L’affaire s’est produite parce que les navires ont été temporairement autorisés à battre pavillon national de Malte et du Libéria. L’administration fiscale allemande a fait valoir que l’IPT allemand était dû sur ces contrats parce que les navires sont restés sur le registre maritime allemand pendant toute la période de dédouanement.En revanche, l’assureur a contesté que le lieu du risque soit déterminé par l’État membre qui a certifié que le navire est apte à l’emploi et dont il bat pavillon. Malte considère l’assurance maritime comme exemptée de son régime de droit de timbre, donc si l’assureur réussissait avec son argument, alors aucune taxe sur ses primes d’assurance ne serait due dans l’Union européenne.La CJUE a estimé que le lieu du risque se trouvait en Allemagne malgré le pavillon temporaire des navires. Cette décision était due au fait que les navires restaient inscrits au registre du tribunal de district de Hambourg, qui avait pour fonction principale de prouver la propriété. Étant donné que le propriétaire a le principal intérêt d’assurer le navire pour protéger ses intérêts financiers, le registre attestant de la propriété était essentiel.

Quelle est la prochaine étape pour les règles de localisation des risques de l’assurance maritime?

Il convient de souligner qu’il n’est pas clair combien de poids devrait être accordé à cette affaire. C’est pour plusieurs raisons. Premièrement, l’ordonnance pour la mise en œuvre de la législation allemande pertinente se réfère spécifiquement aux « registres maritimes tenus par les tribunaux locaux » comme étant déterminants, ce qui diffère de la position des autres territoires. En outre, une question importante qui n’est pas abordée par l’affaire est celle qui se passe lorsqu’un État membre ne dispose pas d’un registre maritime.Chez Sovos, nous n’avons pas constaté de changement majeur dans l’approche adoptée par les assureurs depuis le jugement, ce qui signifie dans de nombreux cas que le pavillon du navire continue d’être considéré comme pertinent par le marché. Il sera intéressant de voir comment la CJUE traitera des affaires similaires à l’avenir.Nous sommes heureux d’aider tous les assureurs qui ont des affaires en Europe qui ont des questions sur l’emplacement des règles de risque, qu’il s’agisse d’assurance maritime ou de toute autre assurance pour s’assurer que les taxes sont correctement déclarées.

Passez à l’action

Contactez l’équipe d’experts de Sovos pour obtenir de l’aide pour vous conformer aux règles de localisation des risques en mer ou téléchargez notre eBook règles de localisation des risques pour IPT pour plus d’informations.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

James Brown

James Brown is a Consultant at Sovos. His academic background is in Law having studied the subject at undergraduate level, and he has since enjoyed various roles in the IPT Managed Services Department at Sovos.
Share This Post

E-Invoicing Compliance EMEA
December 19, 2022
Tout savoir sur la plateforme de dématérialisation partenaire (PDP)

La facturation électronique impose le passage par une plateforme de dématérialisation mais la législation laisse le choix aux entreprises : plateforme publique ? Plateforme privée ? Et laquelle choisir parmi celles qui seront immatriculées et connues sous le terme plateforme de dématérialisation partenaire ou (PDP). Typologie des factures, gestion des données, relations clients/fournisseurs, transmission, fonctionnalités…Voici […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 8, 2022
La TVA à l’ère numérique: déclaration et facturation électroniques obligatoires pour les transactions intracommunautaires de l’UE

La Commission européenne a annoncé sa proposition tant attendue de modifications législatives relatives à l’initiative ViDA (TVA à l’ère numérique). Il s’agit de l’un des développements les plus importants de l’histoire de la TVA européenne, qui affecte non seulement les entreprises européennes, mais aussi les entreprises de pays tiers dont les activités commercent avec l’UE. […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]