,

Déclencheurs courants d’un audit TVA

Lorenza Barone
mai 24, 2022

Étant donné que de nombreux audits semblent avoir lieu au hasard, il n’est pas toujours possible d’identifier la raison pour laquelle un bureau des impôts déciderait d’en lancer un.

Nous avons déjà parlé d’un intérêt accru pour les audits de l’UE et les audits pour le commerce électronique. Cet article couvre les raisons les plus courantes d’un audit de TVA pour aider les entreprises à anticiper et à s’y préparer lorsque cela est possible.

Déclencher des événements pour les audits TVA

Il existe des événements « déclencheurs » spécifiques parmi les raisons les plus courantes qui pourraient entraîner d’autres requêtes de la part du bureau des impôts. D’une manière générale, il s’agit de changements dans le statut de l’entreprise tels qu’un nouvel enregistrement, un désimmatriculation ou des changements structurels au sein de l’entreprise.

Les demandes de remboursement de TVA entrent également dans cette catégorie. Dans certains pays (Italie et Espagne, par exemple), une demande de remboursement est presque certainement une raison pour laquelle un audit doit être initié puisque le bureau des impôts local ne peut pas débloquer les fonds avant que les chèques ne soient terminés. Dans ce cas, la probabilité d’un audit augmente lorsqu’un remboursement est particulièrement important et que l’entreprise qui en fait la demande est nouvellement enregistrée à la TVA. Cependant, cela ne signifie pas que l’administration fiscale n’initiera pas de vérification si le montant demandé dans un remboursement est relativement faible.

Modèle d’affaires

Certains types d’entreprises sont naturellement plus soumis à des audits en raison de leur structure et de leur modèle d’affaires. Les groupes couramment sélectionnés pour l’examen comprennent, par exemple, les grandes entreprises, les exportateurs, les détaillants et les négociants en marchandises à volume élevé. Par conséquent, des éléments tels qu’un nombre élevé de transactions, des montants élevés en jeu et la complexité de la structure de l’entreprise pourraient être une autre raison courante pour laquelle une enquête doit être ouverte par les autorités fiscales locales.

Mesures relatives aux contribuables

Les autorités fiscales identifient souvent les contribuables individuels en fonction de la conformité passée et de la façon dont leurs informations se comparent à des paramètres de risque spécifiques. Cela comprendrait la comparaison des données antérieures et des modèles de négociation avec d’autres entreprises du même secteur. Par conséquent, des modèles inhabituels d’échanges, des écarts entre la TVA en amont et en aval déclarée et de nombreuses demandes de remboursement peuvent sembler inhabituels du point de vue du bureau des impôts et susciter des questions.

Contrôles croisés

Une autre raison courante pour les autorités fiscales de demander des informations supplémentaires aux contribuables est ce que l’on appelle le « recoupement des activités ». Dans ce cas, un fournisseur commercial ou un client est susceptible d’être soumis à un audit. Le bureau des impôts contactera ses homologues pour vérifier que les informations fournies sont cohérentes des deux côtés. Par exemple, si une entreprise fait l’objet d’un audit à la suite de sa demande de remboursement, le bureau des impôts contactera probablement les fournisseurs pour vérifier que la société auditée n’a pas annulé les factures d’achat et qu’elles ont été payées.

Cette catégorie comprend également les activités de recoupement des transactions intracommunautaires déclarées par une entreprise. Dans ce scénario, le recoupement serait basé sur des échanges d’informations entre les autorités fiscales locales par le biais du système d’échange d’informations sur la TVA (VIES). Les autorités fiscales peuvent vérifier les transactions intracommunautaires déclarées vers et depuis des numéros de TVA spécifiques dans chaque État membre de l’UE, puis recouper ces informations avec ce qui a été déclaré par une entreprise sur sa déclaration de TVA respective. En cas de divergence, le bureau des impôts contactera probablement l’entreprise pour lui demander pourquoi elle a (ou n’a pas) déclaré les transactions déclarées par ses homologues.

Comme nous l’avons déjà vu dans un article précédent, les déclencheurs d’audit sont également influencés par des changements dans la législation ou des changements dans l’attention des autorités fiscales à des secteurs d’activité spécifiques. Qu’il soit possible ou non d’identifier la raison réelle pour laquelle l’administration fiscale a initié un audit, une entreprise peut entreprendre plusieurs actions en vue d’une vérification des activités, qui seront traitées dans le prochain article de cette série.

Passez à l’action

Contactez-nous sur les avantages qu’un fournisseur de services gérés peut offrir pour alléger votre fardeau de conformité à la TVA.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Lorenza Barone

Lorenza is a senior consultant within Sovos’ Audit and VAT Recovery team. She studied Law in Italy before moving to the UK and has worked for Sovos since 2018.
Share This Post

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Comprendre le Fichier des Ecritures Comptables (FEC) et son utilité

Obligatoire en France depuis le 1er janvier 2014, le FEC ou fichier des écritures comptables est à présenter par l’entreprise lors d’un contrôle fiscal. Que doit contenir le FEC ? Quel doit être son format ? Quand le remettre ? Voici des éléments pratiques pour cerner cette obligation et s’y conformer. Depuis le 1er janvier 2014, tout contribuable […]

E-Invoicing Compliance North America
November 14, 2022
Gérez vos mandats avant qu’ils ne commencent à vous gérer

C’est une bonne année pour être un leader informatique. Après beaucoup trop d’années où l’expression « faire plus avec moins » était le mantra de la plupart des organisations en matière de dépenses technologiques, les choses s’améliorent enfin. Selon le cabinet d’études Gartner, les dépenses informatiques atteindront environ 4,5 billions de dollars en 2022. Cela représente une […]