Nos articles précédents couvraient les tendances en matière d’audit que nous avons remarquées chez Sovos et les déclencheurs courants d’un audit TVA. Cet article décrit les meilleures pratiques pour se préparer à un audit de TVA.Chaque pays et juridiction peut avoir des lois et des exigences différentes liées au processus d’audit de la TVA. Les autorités fiscales peuvent effectuer des contrôles en personne ou par correspondance, ce dernier étant souvent le cas pour les entreprises non établies dans le pays en question.Une entreprise peut être auditée au hasard ou parce qu’il y a des raisons pour l’administration fiscale de croire qu’il y a un problème avec la déclaration de TVA de l’entreprise.D’une manière générale, les autorités ont recours à des vérifications et à des inspections pour vérifier l’exactitude des déclarations des contribuables, identifier les erreurs ou les paiements insuffisants possibles et approuver les remboursements.Comme indiqué dans notre article précédent, pour comprendre comment se préparer au mieux à un audit TVA, il est essentiel d’identifier la raison pour laquelle l’audit a été initié.

Quels sont les éléments nécessaires pour un audit DE TVA ?

Bien que des listes de contrôle spécifiques soient disponibles en fonction du pays de l’audit, une entreprise peut effectuer plusieurs actions pour se préparer à un audit tva. Le plus important d’entre eux est de recueillir les documents et les réponses à l’avance. Les éléments fréquemment demandés au cours d’un audit sont les suivants :

Il est important que les dossiers des documents énumérés ci-dessus, le cas échéant, soient tenus conformément aux exigences locales en matière de tenue de dossiers. La nécessité de préparer ces documents à l’avance et la capacité de les produire rapidement deviennent essentielles lorsqu’une entreprise est, par exemple, en raison de demander le remboursement des crédits de TVA, de soumettre une radiation ou a, en général, des raisons d’attendre qu’un audit soit initié.Les autorités peuvent ouvrir une vérification croisée des activités avec les clients et les fournisseurs de l’entreprise, qui sera initiée parallèlement à l’audit pour vérifier que les informations fournies par les deux parties sont cohérentes. Par conséquent, il est recommandé d’informer les fournisseurs de tout audit en cours, de communiquer toute question ou de clarifier les questions en suspens. Si, par exemple, une correction des factures semble nécessaire, celles-ci doivent être finalisées dès la préparation du contrôle de la TVA.L’administration fiscale peut imposer des délais très courts et stricts une fois qu’un audit est initié. Bien qu’il soit possible de demander une prolongation, elle n’est pas nécessairement garantie d’être accordée. Dans certaines circonstances, les autorités peuvent imposer des sanctions en cas de réponse tardive. Fournir un ensemble clair et compréhensible de documents aux questions du bureau des impôts est essentiel pour éviter tout effet préjudiciable.

Pourquoi il est logique de planifier à l’avance

Les avantages de la préparation d’un audit TVA peuvent être résumés comme suit:

Qu’une entreprise décide de gérer l’audit en interne ou de demander l’assistance d’un conseiller externe, il est essentiel de prendre en compte les conséquences de l’audit, en particulier si des montants élevés de TVA à récupérer sont en jeu. Dans le cas d’un audit, l’objectif principal devrait être de le résoudre avec succès et rapidement, en limitant autant que possible tout impact négatif sur l’entreprise.

Passez à l’action

Contactez-nous sur les avantages qu’un fournisseur de services gérés peut offrir pour vous aider à alléger votre fardeau de conformité à la TVA.