, ,

L’Italie élargit son mandat de facturation électronique

Kelly Muniz
avril 21, 2022

Le gouvernement italien a pris des mesures importantes pour élargir la portée de son mandat de facturation électronique, plus particulièrement en élargissant le champ d’application des contribuables soumis à des obligations d’émission et de dédouanement de factures électroniques, à compter du 1er juillet 2022.

Le 13 avril 2022, le projet de décret-loi, connu sous le nom de deuxième partie du Plan national de relance et de résilience (Decreto Legge PNRR 2 – Piano Nazionale di Ripresa e Resilienza), a été approuvé par le Conseil des ministres italien (Consiglio dei ministri).

Le plan national de relance approuvé par le gouvernement italien fait partie du mécanisme de relance et de résilience (FRR) de l’Union européenne, un instrument créé pour aider financièrement les États membres à se remettre des défis économiques et sociaux soulevés par la pandémie de Covid-19.

L’élargissement du mandat de facturation électronique de l’Italie est un élément du paquet anti-évasion fiscale du gouvernement et aborde, en particulier, l’avancement de la transformation numérique, l’un des six piliers du RRF.

Nouveaux contribuables dans le champ d’application

Le projet de décret-loi PNRR 2 étend l’obligation d’émettre et d’effacer des factures électroniques via la plate-forme de dédouanement italienne Sistema di Intercambio (SDI) à certains contribuables assujettis à la TVA exemptés du mandat jusqu’à présent. Cela signifie qu’à partir du 1er juillet 2022, les contribuables supplémentaires suivants sont tenus de se conformer au mandat italien de facturation électronique:

  • Contribuables bénéficiant du régime d’imposition forfaitaire (régime forfettario)
  • Associations sportives amateurs et entités du troisième secteur avec un chiffre d’affaires allant jusqu’à 65 000 eur

Le régime forfettario est disponible pour les contribuables qui remplissent des exigences spécifiques, leur permettant d’adopter un régime de TVA forfaitaire réduit de 15 %, ramené à 5 % pour les nouvelles entreprises au cours des cinq premières années. Ces contribuables étaient, jusqu’à présent, exemptés de l’obligation d’émettre des factures électroniques et de les effacer par l’intermédiaire de l’IDS, conformément au décret législatif 127 du 5 août 2015.

En outre, les associations sportives amateurs et les entités du secteur tertiaire dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 65 000 eur et qui ont également été exemptées du mandat de facturation électronique sont incluses en tant que nouveaux sujets. À partir du 1er juillet 2022, la facturation électronique deviendra également obligatoire pour eux.

Le mandat exclut toujours les microentreprises dont les revenus ou les redevances peuvent atteindre 25 000 EUR par an, qui devront plutôt émettre et compenser des factures électroniques auprès de l’IDS à partir de 2024.

Introduction d’un court délai de grâce

Le projet de décret a également établi une courte période de grâce transitoire allant du 1er juillet 2022 au 30 septembre 2022. Pendant ce temps, les contribuables soumis au nouveau mandat sont autorisés à émettre des factures électroniques dans le mois suivant lorsque la transaction a été effectuée, sans être soumis à aucune pénalité. Cela donne aux nouveaux sujets le temps de se conformer à la règle générale stipulant que les factures électroniques doivent être émises dans les 12 jours suivant la date de la transaction.

Et ensuite ?

Le texte définitif du décret n’a pas encore été publié au Journal officiel italien; ce n’est qu’une fois cette dernière étape franchie que le décret deviendra officiellement loi et que le champ d’application élargi deviendra contraignant. Le début du deuxième semestre de cette année apporte d’autres changements importants en Italie en ce qui concerne la déclaration obligatoire des factures transfrontalières via FatturaPA, qui devrait également commencer le 1er juillet 2022.

Passez à l’action

Besoin d’aide pour vous assurer que votre entreprise reste conforme à l’évolution des obligations de facturation électronique en Italie? Contactez notre équipe d’experts pour savoir comment les solutions de Sovos pour modifier les obligations de facturation électronique peuvent vous aider à rester conforme.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Kelly Muniz

Kelly Muniz is a Junior Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Brazil, Kelly earned a Bachelor’s degree in Law in her home country, where she worked as a licensed lawyer. She also holds a Master’s degree in EU Business Law from Lund University in Sweden.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]