,

Conformité à la TVA du commerce électronique en dehors de l’UE – Biens de faible valeur

Russell Hughes
avril 29, 2022

Les entreprises électroniques ont récemment fait face au changement de règles au sein de l’UE avec l’introduction du paquet TVA sur le commerce électronique , mais il est également important de veiller à ce que les exigences de conformité soient respectées à l’échelle mondiale. Dans ce blog, nous examinons certains des régimes de biens de faible valeur qui ont été introduits au cours des dernières années ainsi que ceux qui se profilent à l’horizon.

Suisse

La Suisse a été l’un des premiers pays en dehors de l’UE à introduire un régime de biens de faible valeur lorsqu’elle a révisé la loi suisse sur la TVA avec effet au 1er janvier 2018. Auparavant, les importations de marchandises inférieures à CHF 62.50 étaient exonérées des droits de douane suisses et de la TVA à l’importation. Toutefois, à partir du 1er janvier 2018, tous les vendeurs étrangers qui importent des marchandises de faible valeur inférieures à 62,50 CHF (marchandises de qualité standard) ou à 200 CHF (marchandises de qualité réduite) qui dépassent le seuil de 100 000 CHF sont tenus de s’inscrire et de facturer la TVA suisse sur les ventes de ces marchandises.

Norvège

Le 1er avril 2020, la Norvège a introduit le régime de TVA sur le commerce électronique (VOEC) pour les vendeurs étrangers et les places de marché en ligne vendant des biens de faible valeur. Ces marchandises de faible valeur comprennent celles dont la valeur est inférieure à 3 000 NOK, hors frais d’expédition et d’assurance. Le seuil s’applique par article et non par facture, bien qu’il n’inclue pas les ventes de denrées alimentaires, d’alcool et de tabac, car ces produits continuent d’être soumis à la perception de la TVA, des droits d’accise et des droits de douane à la frontière. Tout vendeur étranger qui dépasse le seuil de 50 000 NOK a l’obligation de s’inscrire à la TVA norvégienne et de l’appliquer au point de vente s’il est enregistré dans le cadre du régime VOEC.

Australie et Nouvelle-Zélande

L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont mis en place des systèmes très similaires pour percevoir la TPS sur les marchandises de faible valeur vendues par des vendeurs étrangers. L’Australie a introduit son système le 1er juillet 2018 pour toutes les marchandises d’une valeur en douane inférieure à 1 000 AUD et d’un seuil de chiffre d’affaires de 75 000 AUD, ce qui signifie qu’une fois violées, le vendeur étranger doit s’inscrire à la TPS australienne et la facturer au point de vente.

La Nouvelle-Zélande a introduit un système de marchandises de faible valeur le 1er octobre 2019 et l’a appliqué aux marchandises de faible valeur d’une valeur inférieure à 1 000 NZD. Le seuil de chiffre d’affaires en Nouvelle-Zélande est de 60 000 NZD qui, une fois franchi, oblige le vendeur étranger à s’enregistrer et à facturer la TPS néo-zélandaise.

Royaume-Uni

À la suite du Brexit, le Royaume-Uni a aboli l’exonération de 15 GBP pour les envois de marchandises de faible valeur et a introduit un nouveau régime le 1er janvier 2021 couvrant les importations de marchandises en provenance de l’extérieur du Royaume-Uni en envois ne dépassant pas 135 GBP (ce qui correspond au seuil de l’obligation en matière de droits de douane). En vertu de ces nouvelles règles, le point de perception de la TVA passe du point d’importation au point de vente. Cela signifie que la TVA sur les livraisons au Royaume-Uni, plutôt que la TVA à l’importation, sera due sur ces envois. Effectuer ces livraisons nécessite un enregistrement à la TVA au Royaume-Uni à partir de la première vente.

Singapour

Singapour est le dernier pays à annoncer qu’il introduira de nouvelles règles pour les marchandises de faible valeur. À compter du 1er janvier 2023, les consommateurs privés de Singapour devront payer 7 % de TPS sur les marchandises d’une valeur inférieure ou égale à 400 SGD qui sont importées à Singapour par voie aérienne ou postale (le taux de la TPS passera à 9 % entre 2022 et 2025).

  • L’Inland Revenue of Singapore a publié quelques orientations sur les nouvelles règles qui définissaient les marchandises de faible valeur comme suit:
  • Les marchandises ne sont pas passibles de droits, ni ne sont des marchandises passibles de droits de douane, mais le paiement des droits de douane ou des droits d’accise sur les marchandises est annulé en vertu de l’article 11 de la Loi sur les douanes.
  • Non exonéré de TPS
  • Situé en dehors de Singapour et doit être livré à Singapour par avion ou par la poste
  • Avoir une valeur n’excédant pas le seuil d’exonération à l’importation de 400 SGD.

Un fournisseur étranger (c.-à-d. un fournisseur, un exploitant de marché électronique ou un relivreur) sera responsable de l’enregistrement de la TPS lorsque son chiffre d’affaires mondial et la valeur des fournitures B2C de biens de faible valeur fabriqués à des clients non enregistrés à la TPS à Singapour dépassent 1 million de SGD à la fin d’une année civile. Il peut également être possible de s’inscrire volontairement si nécessaire.

Passez à l’action

Vous souhaitez vous assurer de la conformité aux dernières exigences en matière de TVA du commerce électronique dans le monde entier ? Contactez l’équipe d’experts de Sovos dès aujourd’hui ou téléchargez Trends Edition 13 pour en savoir plus sur les tendances mondiales en matière de TVA.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Russell Hughes

At Sovos, Russell works within the Consulting team providing UK and cross-border supply advice, detailed reviews on existing and new business activities and practical solutions to clients’ businesses. Prior to joining Sovos, Russell was the VAT manager of an award-winning tax team based in a firm of Chartered Accountants in the South East of England. Having initially begun his career in audit and accounts, he specialized in VAT in 2011, where he gained significant experience in cross-border issues, imports and exports, land and property, group registrations, partial exemption, HMRC enquiries and other complex VAT transactions. From June 2015, Russell was the sole VAT specialist in his previous company, where he led the firm’s VAT compliance and consultancy projects including all day-to-day VAT queries. Russell is also a member of the VAT Practitioners Group (VPG).
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]