Tendances en matière de TVA au sein du Conseil de coopération du Golfe

Selin Adler Ring
juillet 29, 2021

Plus de 170 pays dans le monde ont mis en œuvre un système de TVA, et les pays du Golfe comptent parmi les plus récents à l’avoir adopté. Dans un souci de diversification des ressources économiques, les pays du Golfe ont passé la dernière décennie à rechercher d’autres moyens de financer leurs services publics.

Par conséquent, en 2016, le CCG (Conseil de coopération du Golfe), composé de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Bahreïn, du Koweït, du Qatar et d’Oman, a signé l’accord commun sur la TVA afin d’introduire un système de TVA à un taux de 5 %.

La première étape : Adoption de la TVA dans le CCG

À la suite de l’accord sur la TVA, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont mis en œuvre la TVA en 2018. Bahreïn a suivi avec un régime de TVA en 2019. Plus récemment, , Oman a appliqué une TVA de 5 % à partir d’avril 2021, et pour l’avenir, , le Qatar et le Koweït devraient adopter des lois sur la TVA au cours de l’année prochaine.

La deuxième étape : La numérisation de la TVA

Après la mise en œuvre de la TVA et l’augmentation du taux de TVA de 5 % à 15 %, l’Arabie saoudite a franchi une nouvelle étape en numérisant les mécanismes de contrôle de la conformité à la TVA.

Le règlement sur la facturation électronique promulgué en décembre 2020 prévoit l’obligation pour tous les assujettis résidents de générer et de stocker les factures par voie électronique. Cette obligation sera mise en application à partir du 4 décembre 2021.

L’Arabie saoudite a fait des progrès considérables depuis sa première introduction de la TVA en 2018. Le règlement saoudien sur la facturation électronique devrait non seulement encourager la numérisation et l’automatisation pour les entreprises, mais aussi permettre d’obtenir une efficacité dans les contrôles de la TVA et de meilleures données macroéconomiques pour son administration fiscale, une évolution qui sera probablement reproduite par d’autres pays du CCG prochainement.

Compte tenu des efforts déployés pour la numérisation des processus gouvernementaux et du calendrier de mise en œuvre de la TVA, le prochain candidat pour une adoption similaire de la facturation électronique serait probablement les Émirats arabes unis. Bien qu’il n’y ait actuellement aucun plan pour un cadre obligatoire, les EAU ont annoncé des plans audacieux pour une numérisation générale. Selon , le site Web du gouvernement des EAU,, "En 2021, le gouvernement intelligent de Dubaï sera totalement dépourvu de papier, éliminant ainsi plus d’un milliard de morceaux de papier utilisés pour les transactions gouvernementales chaque année, ce qui permettra d’économiser du temps, des ressources et l’environnement."

La généralisation de la numérisation de la TVA est généralement la deuxième réforme qui suit l’adoption de la TVA. Comme Bahreïn et Oman ont également mis en place des systèmes de TVA, l’introduction de la facturation électronique obligatoire dans les prochaines années dans ces pays ne serait pas une surprise. L’adoption de la facturation électronique au Qatar et au Koweït dépendra de la réussite de la mise en œuvre de la TVA. Il n’est donc pas facile d’estimer quand débutera la numérisation de la TVA dans ces pays, mais il ne fait aucun doute que cela arrivera un jour ou l’autre.

La prochaine étape pour l’adoption de la TVA dans le CCG

Après l’adoption de la facturation électronique, les pays du Golfe pourraient continuer à numériser d’autres processus de TVA, notamment les déclarations de TVA. Le pré-remplissage des déclarations de TVA à l’aide des données collectées par les systèmes de facturation électronique est une autre tendance vers laquelle les pays se dirigent.

Indépendamment de la forme de la numérisation, il y aura de nombreuses pièces mobiles en termes de TVA et de son exécution. Les entreprises opérant dans la région doivent être prêtes à investir dans leurs processus de conformité à la TVA afin d’éviter des amendes inutiles et un risque de réputation en cas de non-conformité.

Passez à l’action

Pour en savoir plus sur ce que nous pensons que l’avenir nous réserve, téléchargez VAT Trends : Vers des contrôles continus des transactions. Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter pour vous tenir au courant de l’actualité réglementaire et des mises à jour.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Selin Adler Ring

Selin is Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Turkey, Selin’s background is in corporate and commercial law, and currently specializes in global e-invoicing compliance. Selin earned a Law degree in her home country and has a master’s degree in Law and Economics. She speaks Russian, Arabic, English and Turkish.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]