Récupération des biens, des services et de la TVA après le Brexit – Que doivent savoir les entreprises ?

Andrew Hocking
octobre 6, 2020

Les sables de la période de transition s’écoulent. Alors que nous nous rapprochons de plus en plus de l’échéance finale de Brexit , les entreprises doivent tenir compte de toute une série de considérations liées à la TVA.

Bien que l’incertitude règne quant à la forme de la relation commerciale, la plupart des scénarios de Brexit débattus feraient du Royaume-Uni une nation tierce aux fins de la TVA. Cela signifie que les implications du Brexit en matière de TVA seront substantielles et, dans de nombreux cas, immédiates.

Dans les semaines à venir, nos articles sur le Brexit et la TVA aborderont certains des principaux sujets de préoccupation des entreprises, en fournissant des informations, des conseils et des idées concrètes. Ici, nous abordons les biens, les services et la récupération de la TVA après le Brexit.

Déplacement des marchandises, déplacement des poteaux de but

Le 1er janvier 2021, le traitement des marchandises circulant entre la Grande-Bretagne et l’UE va changer. Actuellement, le concept d’expéditions et d’acquisitions s’applique aux échanges entre la Grande-Bretagne et l’UE. Après le 1er janvier, il sera remplacé par les exportations et les importations. Bien qu’il existe un taux zéro pour les exportations si les conditions pertinentes sont remplies, les importations sont soumises à la TVA à l’importation et potentiellement à des droits de douane.

Pour atténuer l’impact de cette situation, les États membres, dont la France, la Belgique et les Pays-Bas, mettent en œuvre la comptabilité différée, qui permet de comptabiliser la TVA à l’importation sur les déclarations de TVA. Cela permet de maximiser le flux de trésorerie, mais peut nécessiter une demande ou une licence – toutes deux sont conditionnelles, peuvent être révoquées et ne sont pas automatiques comme le mécanisme actuel de comptabilisation de la taxe d’acquisition. HMRC est en train de mettre en œuvre la comptabilisation différée de la TVA à l’importation pour les biens en provenance de l’UE – cette comptabilisation est automatique et sera également disponible pour les importations en provenance de pays hors de l’UE.

Le service habituel sera maintenu

En ce qui concerne le traitement des services, les entreprises peuvent pousser un léger soupir de soulagement. Le Royaume-Uni devrait maintenir l’application des règles de TVA sur le lieu de prestation conformément à la directive TVA. Toutefois, les entreprises devront tenir compte de l’obligation d’être enregistrées dans l’UE et au Royaume-Uni sur une base permanente. Dans ce contexte, un conseil : toute entreprise qui participe au commerce de marchandises entre le Royaume-Uni et l’UE devrait revoir ses chaînes d’approvisionnement et prévoir des plans d’urgence pour tous les scénarios possibles au cours de la nouvelle année.

Récupération de la TVA après le Brexit

Récupérer la TVA est une préoccupation majeure des entreprises. La mauvaise nouvelle est que cela risque de devenir plus complexe. Si une entreprise britannique est enregistrée dans l’UE, elle peut continuer à récupérer la TVA via les déclarations, mais il peut être nécessaire de désigner un représentant fiscal. Si une entreprise n’est ni enregistrée ni tenue de l’être, le recouvrement se fera par le biais de la directive 13e , qui présente de nombreux inconvénients. Tout d’abord, il s’agit d’un système sur papier avec ses propres délais. Deuxièmement, il peut poser des problèmes de réciprocité, empêchant potentiellement les entreprises britanniques de faire des réclamations dans certains pays.

Les entreprises de l’UE enregistrées à la TVA au Royaume-Uni peuvent continuer à récupérer la taxe en amont via la déclaration de TVA. Toutefois, si une entreprise n’est ni enregistrée ni tenue de l’être, la récupération se fera par le biais d’un système papier. Il est important de noter que le Royaume-Uni applique actuellement le principe de réciprocité si une entreprise britannique se voit refuser une demande de remboursement dans le pays du demandeur. Pour les entreprises de l’UE, cela signifie qu’elles courent le risque de se voir refuser des déclarations de TVA s’il n’y a pas de réciprocité entre leur pays et le Royaume-Uni.

Quelle que soit la situation individuelle, la planification doit être une priorité. Les réclamations peuvent être faites pour 2020 dans le cadre des mécanismes actuels, mais les délais seront réduits. Les réclamations dans le cadre des nouveaux processus doivent être évaluées pour s’assurer qu’aucune TVA récupérable n’est perdue.

Quelle est la prochaine étape ?

Alors que nous entrons dans la phase finale du processus de Brexit, le temps est compté. Le type et la probabilité d’un accord n’étant toujours pas clairs, les meilleures mesures à prendre pour toute entreprise faisant du commerce transfrontalier sont de planifier de manière proactive, de revoir les chaînes d’approvisionnement et d’envisager les obligations d’enregistrement.

Passez à l’action

Vous souhaitez connaître l’impact du Brexit sur vos obligations en matière de TVA ? Inscrivez-vous à notre prochain webinaire Brexit et TVA : protégez vos précieuses chaînes d’approvisionnement et minimisez les perturbations coûteuses pour en savoir plus.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Andrew Hocking

Director of Managed Services. Andrew is the Director of Sovos’ Managed Services group in Europe. Based in London, he leads teams specialising in IPT and VAT compliance and fiscal representation in over 30 countries. Andrew holds qualifications in Finance and Business Law, and is a qualified Chartered Accountant with over 10 years experience in indirect tax and technology.
Share This Post

E-Invoicing Compliance EMEA
December 19, 2022
Tout savoir sur la plateforme de dématérialisation partenaire (PDP)

La facturation électronique impose le passage par une plateforme de dématérialisation mais la législation laisse le choix aux entreprises : plateforme publique ? Plateforme privée ? Et laquelle choisir parmi celles qui seront immatriculées et connues sous le terme plateforme de dématérialisation partenaire ou (PDP). Typologie des factures, gestion des données, relations clients/fournisseurs, transmission, fonctionnalités…Voici […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 8, 2022
La TVA à l’ère numérique: déclaration et facturation électroniques obligatoires pour les transactions intracommunautaires de l’UE

La Commission européenne a annoncé sa proposition tant attendue de modifications législatives relatives à l’initiative ViDA (TVA à l’ère numérique). Il s’agit de l’un des développements les plus importants de l’histoire de la TVA européenne, qui affecte non seulement les entreprises européennes, mais aussi les entreprises de pays tiers dont les activités commercent avec l’UE. […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]