Qu’est-ce que la représentation indirecte et comment affecte-t-elle les entreprises britanniques?

Lorenza Barone
juin 28, 2022

Selon la législation douanière européenne, les entreprises établies en dehors de l’UE doivent désigner un représentant à des fins douanières lors de l’importation de marchandises dans l’UE. En particulier, le code des douanes de l’Union établit que les entreprises non résidentes de l’UE doivent désigner un représentant indirect.À la fin de la période de transition du Brexit, de nombreuses entreprises britanniques ont soudainement dû nommer un représentant indirect pour dédouaner les marchandises dans l’UE. Dans cet article, nous examinerons plus en détail les défis de cette exigence.

Qui peut agir à titre de représentant indirect?

La représentation indirecte implique que les agents sont conjointement et solidairement responsables de toute dette douanière (droits d’importation ou d’exportation), c’est pourquoi il est plus difficile pour les entreprises de trouver des sociétés de fret et des courtiers en douane disposés à agir en leur nom que pour les importations de représentation directe.Les conditions pour être un représentant indirect sont que l’agent en douane doit avoir un siège statutaire ou un établissement stable dans l’UE. Un agent aurait besoin d’une procuration qui lui permet d’agir pour la société. La principale caractéristique de la représentation indirecte est que l’agent agira en son propre nom mais pour le compte de la société qui l’a nommé, transférant essentiellement les droits et obligations des procédures douanières au représentant.D’autre part, les agents agissent au nom et pour le compte de la société en représentation directe.

Responsabilité conjointe du représentant indirect

Outre les implications douanières, les agents agissant en tant qu’importateur officiel ou déclarant peuvent également être considérés comme responsables du respect des exigences réglementaires. Par exemple, toute erreur dans les déclarations (ex. Article 77, paragraphe 3, du code des douanes de l’Union (CDU), si l’agent avait connaissance d’informations incorrectes ou s’il « aurait dû mieux savoir »).La Cour de justice des Communautés européennes a récemment exprimé son avis sur cette question en statuant sur l’affaire C-714/20, UI Srl. Cette décision a déterminé que le représentant indirect est solidairement responsable du point de vue du droit douanier, mais pas de la TVA (contrairement à une interprétation antérieure de l’article 77, paragraphe 3, du CDU). La cour a précisé qu’il appartient aux États membres de déterminer expressément si d’autres personnes, telles que les représentants indirects, peuvent être considérées comme solidairement assujetties à la TVA de leurs clients importateurs. Toutefois, conformément au principe de sécurité juridique, cela devrait être clairement exprimé dans la législation locale avant que les tribunaux puissent faire respecter cette responsabilité.

Quelles sont les options pour les entreprises britanniques?

  • Faire en sorte que le client final importe des enregistrements en utilisant les Incoterms DAP pour les ventes plutôt que DDP (Delivered Duty Paid basis – où le vendeur est responsable du dédouanement des marchandises et du paiement des droits et taxes, entre autres obligations). Cela impliquera que les obligations d’importation sont transférées à l’acheteur qui reçoit les marchandises dans le pays importateur. Dans la pratique, cependant, cela peut ne pas être une option compte tenu de la charge administrative et économique supplémentaire que cela imposera aux clients finaux.
  • Établir une présence dans l’UE. Par exemple, créer une filiale qui peut agir en tant qu’importateur officiel, puis trouver un agent en douane qui peut agir en tant que représentant direct.
  • Désigner un représentant dans des pays spécifiques, tels que les Pays-Bas, où la demande de licence d’importation au titre de l’article 23 (qui permet d’appliquer une autoliquidation aux importations déclarées) peut réduire encore la responsabilité du représentant. En conjonction avec la récente décision de la Cour de justice de l’Union européenne, cela pourrait permettre aux entreprises britanniques de trouver plus facilement un agent disposé à les représenter indirectement et de limiter les frais et les garanties qu’elles pourraient être tenues de fournir.

Pour ces options, chaque solution alternative aura des implications économiques et administratives à considérer. Il est recommandé aux entreprises de revoir attentivement leur stratégie globale avant de décider ce qui peut être ajusté pour se conformer aux formalités douanières.

Passez à l’action

Contact L’équipe d’experts en TVA de Sovos pour vous aider à respecter les obligations en matière de conformité à la TVA.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Lorenza Barone

Lorenza is a senior consultant within Sovos’ Audit and VAT Recovery team. She studied Law in Italy before moving to the UK and has worked for Sovos since 2018.
Share This Post

E-Invoicing Compliance EMEA
December 19, 2022
Tout savoir sur la plateforme de dématérialisation partenaire (PDP)

La facturation électronique impose le passage par une plateforme de dématérialisation mais la législation laisse le choix aux entreprises : plateforme publique ? Plateforme privée ? Et laquelle choisir parmi celles qui seront immatriculées et connues sous le terme plateforme de dématérialisation partenaire ou (PDP). Typologie des factures, gestion des données, relations clients/fournisseurs, transmission, fonctionnalités…Voici […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 8, 2022
La TVA à l’ère numérique: déclaration et facturation électroniques obligatoires pour les transactions intracommunautaires de l’UE

La Commission européenne a annoncé sa proposition tant attendue de modifications législatives relatives à l’initiative ViDA (TVA à l’ère numérique). Il s’agit de l’un des développements les plus importants de l’histoire de la TVA européenne, qui affecte non seulement les entreprises européennes, mais aussi les entreprises de pays tiers dont les activités commercent avec l’UE. […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]