,

Pologne : Contribution du Médiateur des assurances

Kateryna Binkowska
décembre 15, 2021

Actuellement, la Pologne n’a pas de taxe sur les primes d’assurance (IPT). À la place, il existe une taxe parafiscale appelée contribution du médiateur des assurances (IOC). Elle est actuellement perçue à un taux de 0,02 % et est entrée en vigueur le 1er janvier 2020 pour toutes les compagnies d’assurance opérant dans le cadre de la liberté de services (FOS) en Pologne.

L’IOC s’applique aux 18 catégories d’assurance non-vie. Elle est applicable à toutes les compagnies d’assurance qui vendent de l’assurance en Pologne ou qui collectent des primes auprès de personnes polonaises. Avant sa date d’entrée en vigueur, le 1er février 2014, elle ne s’appliquait qu’aux assureurs nationaux ou aux assureurs étrangers ayant des succursales en Pologne.

La base du CIO est la prime qui doit être payée à l’assureur pour obtenir la couverture d’assurance.

Déclaration des contributions du médiateur des assurances

La déclaration pour IOC peut être délicate en raison des différents noms et systèmes de numérotation des déclarations trimestrielles. Par exemple : Le trimestre I (trimestre 1) de l’année en cours couvre les mois d’octobre, novembre et décembre de l’année précédente. La déclaration trimestrielle doit être remise 90 jours après la période de déclaration. Dans cet exemple, la déclaration du premier trimestre doit être déposée avant le 31 mars de l’année en cours.

Tous les paiements effectués tout au long de l’année sont considérés comme des prépaiements ou des paiements anticipés. Par exemple, les dettes nées au premier trimestre 2021 sont déclarées dans la période fiscale du deuxième trimestre 2021 comme un paiement anticipé pour le deuxième trimestre 2021.

Le rapport annuel doit être remis au plus tard le 30 juin de l’année suivante. Ce rapport est soumis au médiateur des assurances et résume les primes effectivement perçues l’année précédente (par exemple, pour 2020, un rapport est soumis avant le 30 juin 2021 et résume le montant total des primes perçues par l’assureur en 2020).

L’ombudsman des assurances détermine ensuite ses exigences de financement, et un ajustement est effectué en fonction de la différence entre le pourcentage de la part du marché de l’assureur multiplié par les exigences de financement et les paiements déjà effectués pour l’année de déclaration.

Le redressement effectué par le Médiateur peut amener les autorités fiscales à exiger des fonds supplémentaires ou à accorder un remboursement. L’un ou l’autre résultat est communiqué par les autorités par le biais de lettres de règlement annuelles qui arrivent généralement avant la fin du mois d’octobre.

Les assureurs sont tenus de conserver les contrats d’assurance et les documents nécessaires à la déclaration fiscale pendant cinq ans à compter de la date d’expiration du contrat.

Si le contribuable ne déclare et ne verse pas l’impôt conformément à la réglementation, l’autorité compétente peut exiger des intérêts différés et demander une évaluation de l’impôt. Dans ce cas, le tribunal peut prononcer une amende et/ou une peine d’emprisonnement de la direction de l’entreprise pouvant aller jusqu’à trois ans, conformément au code des sanctions fiscales du 10 septembre 1999.

Pour toute compagnie d’assurance opérant sous le régime du FOS en Pologne, il est essentiel de comprendre les détails de la contribution du médiateur des assurances et les exigences en matière de rapports pour garantir la conformité.

Passez à l’action

Vous avez besoin d’aide pour vous assurer que votre entreprise reste conforme aux changements actuels et futurs d’IOC ? Contactez l’équipe Sovos aujourd’hui.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Kateryna Binkowska

Kateryna Binkowska joined Sovos as a Compliance Services Representative in 2019. She has a Bachelor Degree in Economics and Management from the National Economic University, Kiev, Ukraine and from The Institute of Certified Bookkeepers, London.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]