Modifications douanières pour les importations de l’Union européenne au Royaume-Uni

Andy Spencer
février 14, 2022

Bien que le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) le 31 décembre 2020 semble être une date lointaine, les entreprises britanniques doivent encore faire face à des changements dans les processus en place lors de l’importation de marchandises en provenance de fournisseurs de l’UE.

Déclarations en douane

Tout au long de l’année 2021, les marchandises importées en Grande-Bretagne en provenance de l’UE ont été soumises à plusieurs servitudes du point de vue douanier. Il s’agissait de réduire la charge que représentaient les déclarations douanières complètes et la gestion de toutes les conséquences de l’importation de marchandises qui, auparavant, n’étaient pas soumises à la documentation et aux contrôles à l’importation.

Les entreprises britanniques n’étaient pas préparées, notamment en raison des répercussions de la pandémie de COVID-19, de sorte que ces simplifications ont été prolongées à quelques reprises au cours de l’année 2021. À partir du 1er janvier 2022, les marchandises circulant entre l’UE et la Grande-Bretagne feront l’objet de déclarations et de contrôles douaniers complets. Par conséquent, il n’est plus possible de reporter les déclarations en douane comme c’était le cas auparavant.

En outre, tout droit de douane dû sur les marchandises sera exigible au moment de l’entrée et non plus au moment de la présentation de la déclaration en douane, comme c’était le cas en 2021. Les entreprises peuvent retarder le paiement des droits de douane en demandant un compte de report de droits auprès du HMRC. Dans certains cas, cela peut être réalisé sans qu’il soit nécessaire de déposer une garantie financière, cela vaut donc la peine de l’envisager.

En raison des négociations entre le gouvernement britannique et l’UE sur le protocole relatif à l’Irlande du Nord, les importations de marchandises non contrôlées en provenance d’Irlande et d’Irlande du Nord ne seront pas soumises à ces changements. Les servitudes précédentes s’appliqueront toujours. Cela signifie que les déclarations en douane peuvent être retardées jusqu’à 175 jours. Le gouvernement britannique fera d’autres annonces une fois que les discussions sur le protocole seront terminées. Nous ferons une mise à jour lorsque cela sera le cas.

TVA à l’importation

En ce qui concerne la TVA à l’importation, la comptabilisation différée de la TVA à l’importation (PIVA) reste disponible et, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, elle est recommandée, car elle offre un avantage précieux en termes de trésorerie. Elle s’applique aux importations en provenance de tous les pays et pas seulement de l’UE. Contrairement à certains pays de l’UE, elle n’est pas appliquée automatiquement et doit être réclamée au moment de la déclaration d’importation. L’importateur doit donc conseiller à la personne qui soumet la déclaration de la remplir en conséquence. Si elle n’est pas réclamée, la TVA à l’importation est due au moment de l’entrée et devra être récupérée sur la déclaration de TVA – HMRC continue à délivrer le certificat C79 lorsque la TVA est payée à la frontière, et il s’agit d’une preuve nécessaire pour récupérer la TVA.

Les entreprises devront également penser à télécharger la déclaration PIVA mensuelle sur le site Web de HMRC – elle est nécessaire pour déterminer le montant de la TVA à l’importation à payer sur la déclaration de TVA. Cette opération doit être effectuée dans les six mois, car elle n’est plus disponible après cette période.

Déclarations Intrastat

Un autre changement concerne la déclaration Intrastat pour les importations en Grande-Bretagne en provenance de l’UE. Les déclarations d’arrivée étaient requises au cours de l’année 2021 pour fournir au gouvernement britannique des statistiques commerciales, étant donné que les importateurs pouvaient retarder la présentation des déclarations douanières complètes. Les déclarations d’arrivée Intrastat ne sont désormais requises que pour les marchandises circulant de l’UE vers l’Irlande du Nord, car l’Irlande du Nord est toujours considérée comme faisant partie de l’UE pour les marchandises.

Les dispositions de l’accord de commerce et de coopération entre l’UE et le Royaume-Uni doivent être prises en compte lors de l’importation de marchandises en provenance de l’UE, notamment en ce qui concerne l’origine des marchandises et l’absence de droits de douane à l’importation. Ces dispositions sont en vigueur depuis le 1er janvier 2021, mais il existe des changements pratiques qui sont examinés plus en détail dans notre article consacré à l’origine des marchandises ( ) et aux demandes d’exonération pour les échanges entre l’UE et le Royaume-Uni (). Ces changements signifient que les importations en provenance de l’UE sont traitées de la même manière que les importations en provenance de tout autre pays, à l’exception des marchandises en provenance d’Irlande et d’Irlande du Nord, qui sont toujours soumises à des dispositions spéciales.

Passez à l’action

Vous voulez savoir comment les changements entre l’UE et le Royaume-Uni vont influencer vos obligations en matière de TVA ? Contactez nous pour en savoir plus.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Andy Spencer

Andy is a highly experienced indirect tax professional who has worked in VAT for over twenty five years. Andy joined Sovos in 2009 and has responsibility for the consulting and compliance teams. Within the consulting team, he is involved in delivering major international VAT projects for blue-chip clients, bringing expertise in both structural compliance and commercial efficiency. Andy specialises in providing clients with bespoke VAT reviews that help them develop into new territories with the appropriate controls in place to manage VAT effectively. Andy has developed expertise in international VAT throughout his career and has advised on a broad range of issues in many countries. Within the compliance team, Andy is responsible for the integrity and professionalism of Sovos’ compliance offering working with the team to ensure clients meet their compliance obligations around the EU and beyond. Andy began his career with HM Customs & Excise and before joining Sovos was VAT Director at Baker Tilly’s Southern UK operation, a Senior VAT Manager at KPMG for six years, and a Senior VAT Manager at Ernst & Young for seven.
Share This Post

E-Invoicing Compliance EMEA
December 19, 2022
Tout savoir sur la plateforme de dématérialisation partenaire (PDP)

La facturation électronique impose le passage par une plateforme de dématérialisation mais la législation laisse le choix aux entreprises : plateforme publique ? Plateforme privée ? Et laquelle choisir parmi celles qui seront immatriculées et connues sous le terme plateforme de dématérialisation partenaire ou (PDP). Typologie des factures, gestion des données, relations clients/fournisseurs, transmission, fonctionnalités…Voici […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 8, 2022
La TVA à l’ère numérique: déclaration et facturation électroniques obligatoires pour les transactions intracommunautaires de l’UE

La Commission européenne a annoncé sa proposition tant attendue de modifications législatives relatives à l’initiative ViDA (TVA à l’ère numérique). Il s’agit de l’un des développements les plus importants de l’histoire de la TVA européenne, qui affecte non seulement les entreprises européennes, mais aussi les entreprises de pays tiers dont les activités commercent avec l’UE. […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]