, , ,

La Pologne avance rapidement : Le projet de loi sur la facturation électronique de CTC est disponible pour consultation publique

Gabriel Pezzato
février 8, 2021

Le ministère polonais des finances vient de publier le projet de loi introduisant la facturation électronique via la plateforme nationale (Krajowy System e-Faktur – KSeF, ou système national de factures électroniques) dans un système de contrôle continu des transactions (CTC). Le projet est disponible pour consultation publique pendant une période de deux semaines, après quoi la loi devrait entrer en vigueur dès le 1er octobre de cette année.

Toutefois, à cette date, l’émission et la réception de factures via la plate-forme nationale seront volontaires ; les factures papier et les autres factures électroniques continueront d’être autorisées. Les contribuables qui choisiront d’utiliser le système KSeF seront récompensés par un remboursement plus rapide de la TVA. La sécurité, la commodité et l’efficacité sont d’autres facteurs qui sont mentionnés comme des avantages pour ceux qui utilisent le système. Il est prévu de rendre l’utilisation du système KSeF obligatoire dans un deuxième temps d’ici 2023.

Voici quelques caractéristiques notables du nouveau système de facturation.

  • Pour pouvoir émettre des factures par le biais du système CTC, l’acceptation du bénéficiaire est requise. L’acceptation, en vertu des règles précédentes, de recevoir uniquement des factures sous forme électronique n’est pas suffisante.
  • L’émission et la réception de la facture sont réputées avoir lieu dans la plate-forme.
  • L’externalisation de l’émission ou de la réception des factures est possible et réglementée.
  • L’utilisation de signatures numériques est obligatoire ; une signature électronique qualifiée est explicitement mentionnée.
  • Le système KSeF comprend une fonctionnalité d’archivage ; les factures émises par le système seront par défaut archivées pendant dix ans à compter de la fin de l’année où elles ont été émises.

La proposition polonaise s’inspire assez largement du système italien d’IDS. La Pologne établit une période transitoire avant de rendre obligatoire la facturation électronique via une plate-forme de dédouanement, tout comme l’Italie l’a fait avant d’introduire son mandat de facturation électronique CTC à part entière. La proposition d’offrir une solution d’archivage électronique sur étagère reflète une caractéristique similaire de la plate-forme SDI italienne ; la plate-forme italienne a toutefois fait l’objet de critiques concernant des problèmes de confidentialité et a dû être ajustée à la volée. Une autre caractéristique qui ressemble au modèle italien est la relation entre la déclaration des données de facturation et les données recueillies par la plate-forme d’apurement. Alors que l’Italie avait supprimé le Spesometro (déclaration des factures nationales) – et qu’elle supprimera également l’Esterometro (déclaration des transactions transfrontalières) , la Pologne dispensera les contribuables de l’obligation de soumettre le JPK_FA(déclaration des factures).

Il est à noter que le projet de loi permet d’ajouter des règles plus détaillées par décret ministériel, de sorte qu’il faudra peut-être encore un certain temps avant que tout ne soit fixé. Il semble en effet que les Polonais s’en tiendront à leur intention de mettre en place leur CTC avant la France.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur notre vision de l’avenir, téléchargez l’e-book Tendances en matière de conformité continue à la TVA

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Gabriel Pezzato

Gabriel Pezzato is a Senior Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Brazil, Gabriel’s background is in tax, corporate and administrative law. Gabriel earned a Law degree and a specialization degree in Tax Law in his home country and has a master’s degree in International and European Tax Law from Uppsala University (Sweden).
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]