,

La nouvelle déclaration de TVA 2022 de la Norvège : détaillée et numérique

Bradley Feimer
mars 30, 2021

Le projet de modernisation de la TVA de l’administration fiscale norvégienne, le projet MEMO, a annoncé une nouvelle déclaration de TVA numérique. Elle entrera en vigueur au début de 2022, après un programme pilote mené en août de cette année. Cette nouvelle déclaration de TVA vise à apporter une simplification dans la déclaration, une meilleure administration et une meilleure conformité dans le système de TVA.

Actuellement, les déclarations de TVA sont saisies manuellement via le portail Altinn, par la personne ou l’entité qui soumet le formulaire, et sont basées sur des chiffres agrégés remplis dans 19 cases. La nouvelle déclaration fournit une structure d’information commune basée sur la liste de codes de SAF-T, ce qui permet un reporting plus détaillé sur 30 cases ainsi que des corrections, des créances douteuses et des ajustements.

La Norvège estime que le transfert d’informations supplémentaires et complètes dans la nouvelle déclaration fournira des données plus complètes et offrira une meilleure analyse du traitement de la TVA de la personne ou de l’entité qui soumet la déclaration. En outre, on pense que ce nouveau format sera plus intuitif et augmentera le degré d’accès à l’information.

Comment fonctionnera la nouvelle déclaration de TVA de la Norvège ?

Chaque déclaration de TVA sera soumise via les données du système comptable/ERP du contribuable et envoyée au portail gouvernemental via une API. De là, l’administration fiscale renverra un identifiant/récépissé de la déclaration soumise au système comptable/ERP du contribuable. Grâce à une nouvelle interface visuelle pour l’utilisateur final, le contribuable pourra également visualiser la déclaration et la signer.

L’idée est que le système minimisera les erreurs dues à une saisie incorrecte des données et réduira le temps consacré à la saisie manuelle des données. L’administration fiscale a déjà testé le nouveau système avec des ensembles de numéros de lots de petite taille. À partir de mars 2021, les tests du service de validation du système comptable, de la vérification de la déclaration de TVA et du message de confirmation fournissant le contenu seront effectués dans des ensembles de numéros plus importants. L’objectif est de procéder à une évaluation complète du service en mai 2021 avant de lancer le projet pilote en août.

Outre les changements susmentionnés, le ministère norvégien des finances pourrait également introduire une nouvelle liste électronique des achats et des ventes parallèlement à la nouvelle déclaration de TVA. Cette nouvelle liste ferait état de tous les achats et ventes facturés au niveau transactionnel. Un tel changement, cependant, nécessiterait une modification de la loi sur la TVA à laquelle le ministère réfléchit déjà.

À moins d’un an de l’entrée en vigueur de la nouvelle déclaration, les entreprises peuvent encore avoir besoin de clarifications et de temps pour se préparer au nouveau format de déclaration. Plus précisément, elles peuvent avoir besoin de revoir leurs codes TVA internes, la correspondance de ces codes avec les codes SAF-T, ainsi que leurs procédures comptables.

De plus amples informations, ainsi qu’un calendrier actualisé, sont disponibles sur le site web de l’autorité fiscale norvégienne, , ici.

Passez à l’action

Pour en savoir plus sur ce que nous pensons que l’avenir nous réserve, téléchargez VAT Trends : Towards Continuous Transaction Controls et suivez-nous sur LinkedIn et Twitter pour vous tenir au courant des actualités réglementaires et autres mises à jour.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Bradley Feimer

Bradley Feimer is Regulatory Counsel at Sovos. Within Sovos’s Regulatory Analysis function, Bradley focuses on domestic sales tax, international Value Added Tax, and Global Sales Tax. Bradley received a B.A. in English from The Ohio State University and J.D. at Suffolk University Law School. Bradley is a member of the Massachusetts Bar.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]