,

Importance d’un calcul précis de la responsabilité IPT dans plusieurs juridictions

Edit Buliczka
juin 1, 2022

Il existe de nombreuses taxes (IPT) et taxes parafiscales prélevées sur les primes d’assurance dans toute l’Europe. En raison de l’absence d’harmonisation fiscale, aucune règle générale ne peut être appliquée pour déterminer quelles taxes existent dans quels pays et comment calculer les montants ipT corrects.

Certains assureurs n’ont pas d’équipe IPT dédiée; c’est généralement le cas avec les petits assureurs. Cela pourrait conduire à une erreur de calcul IPT et déclencher des pénalités. Sans les connaissances appropriées et à jour, il est facile de se perdre dans les règles et règlements.

Le blog suivant donne un aperçu des méthodes de calcul de l’impôt en mettant en évidence certains éléments uniques du calcul de l’IPT.

Méthodes de calcul de l’impôt

Il existe deux méthodes de calcul fiscal de base dans le monde européen de l’IPT

  1. Pourcentage de la prime
  2. Montants fixes

Dans un premier temps, il y a un taux d’imposition. Par exemple, en Bulgarie (2%), les entreprises peuvent facilement déterminer le montant de l’impôt en multipliant la base imposable par ce taux d’imposition. Heureusement, plusieurs calculs IPT sont basés sur ce modèle de taux dit de base.

Alors que dans le second cas, les réglementations locales déterminent le montant de la taxe qui doit être réglé sur les polices d’assurance. Le droit de timbre irlandais peut être cité à titre d’exemple.

On peut dire que ce n’est pas sorcier. De plus, c’est facile. Ces modèles de calcul ne sont que les bases. Les règlements IPT sont construits sur ces modèles de base en ajoutant plusieurs règles spécifiques rendant les calculs IPT assez complexes. Voici quelques exemples de ces règles spécifiques :

  • Modèle de taux à échelle mobile : Cette méthode est une variante du modèle de calcul de base « Pourcentage de la prime ». Les difficultés surviennent lorsque la prime dépasse une limite spécifique, ce qui entraînera l’application d’un taux d’imposition différent. Habituellement, un taux d’imposition plus élevé est applicable pour la prime dépassant le seuil. Une autre variation peut être que la prime imposable n’est pas déterminée au niveau de la police, mais comme un montant de prime agrégé perçu par l’assureur au cours de la période de déclaration. Le modèle à échelle mobile le plus remarquable est appliqué dans le calcul de l’IPT hongrois.
  • Les taux d’imposition varient selon la catégorie d’entreprises. Différents taux d’imposition sont appliqués pour les classes d’affaires dans certains pays tels que l’Italie ou la France.To déterminer l’IPT d’une police, premièrement, les risques couverts par cette police doivent être clarifiés. Une fois que la catégorie d’entreprises a été déterminée, les entreprises devraient utiliser le taux approprié pour cette catégorie d’entreprises lors du calcul de l’IPT.
  • Frais parafiscaux supplémentaires. Il ne suffit pas de connaître le(s) taux(s) IPT, mais il est crucial de comprendre si d’autres taxes parafiscales sont applicables. Si tel est le cas, alors à quel rythme. Les tarifs IPT et les tarifs des frais parafiscaux peuvent varier.
  • La base imposable peut également varier. La base d’imposition utilisée par les pays pour calculer les frais IPT et parafiscal peut varier. Il peut s’agir de la prime nette, de la prime plus certains frais tels que la commission du courtier et les frais administratifs ou le montant assuré. Bien qu’il y en ait d’autres, ce sont les principaux. Il se peut également qu’une base imposable différente soit appliquée pour les frais IPT et parafiscals sur la même police d’assurance.
  • Le modèle de montant fixe à échelle mobile. Le montant fixe de l’impôt peut varier en fonction du niveau de base imposable. Un bon exemple de ce modèle est Malte qui prélève un droit de timbre au lieu de l’IPT sur les primes d’assurance. Le calcul est encore plus délicat pour Malte car il mélange le taux d’échelle mobile et les modèles de calcul de montant fixe à échelle mobile.
  • Arrondissement dans le calcul de l’impôt. Dans le cas de certains pays, tels que la Hongrie, les Pays-Bas ou la France, il existe des règles spécifiques pour arrondir le montant de l’impôt déclaré sur la déclaration de revenus.
  • Exemptions. Il peut y avoir des exonérations lorsque les entreprises ne doivent pas payer la taxe pour des risques spécifiques ou en dessous d’une certaine prime imposable ou d’un certain montant d’impôt. C’est le cas, par exemple, du droit de timbre irlandais et du prélèvement polonais sur l’ombudsman.

Calcul de l’impôt inversé

Pour ajouter de la couleur à ce sujet, nous pouvons mentionner que l’inversion d’une ligne de politique dans le calcul n’entraîne pas toujours le même montant d’impôt dans une position négative. Le meilleur exemple est Malte, où le même montant de droit de timbre n’est pas remboursé lorsque la police est annulée après la période de réflexion. Au lieu de récupérer le même droit de timbre payé, un droit de timbre supplémentaire de 2,33 euros est déclenché si certaines conditions sont remplies.

Bien qu’il s’agisse d’un règlement unique, il souligne que lorsqu’il s’agit d’inverser une ligne de politique, il est fortement recommandé de vérifier les règles au préalable et de clarifier si l’IPT négatif peut ou non être compensé ou récupéré et d’ajuster la méthode de calcul en conséquence.

Passez à l’action

Le calcul de l’IPT nécessite une connaissance détaillée des règles et règlements. Sovos dispose d’une équipe dédiée d’experts en conformité pour vous guider à travers les calculs les plus difficiles. Contactez notre équipe dès aujourd’hui.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Edit Buliczka

Edit Buliczka is a client manager for indirect tax at Sovos. She is a Hungarian registered tax expert and chartered accountant. Edit has worked for companies in Hungary including Deloitte and KPMG and as an indirect tax manager she worked for AIG at the Service of Excellence Centre in Budapest. She graduated with an economist degree from Budapest Business School, faculty of finance and accountancy and also she has a postgraduate diploma from ELTE Legal University in Budapest.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]