Deep Dive: Taxe sur les primes d’assurance en Belgique

Rahul Lawlor
mai 11, 2022

Le paysage fiscal belge peut être difficile pour les assureurs s’ils ne connaissent pas bien les règles et les exigences en matière de conformité continue. La Belgique se classe comme l’un des pays les plus difficiles à traiter dans le domaine de la taxe sur les primes d’assurance (IPT) avec une pléthore d’impôts différents dus en fonction de la classe d’entreprise ainsi que des exigences de paiement anticipé IPT.

Il existe deux organismes fiscaux différents que les assureurs belges devraient connaître: le Service des finances publiques fédérales qui couvre l’IPT et l’Institut national de la santé et du handicap (INAMI) qui couvre une vaste gamme de frais parafiscaux.

IPT en Belgique

Le taux normal de l’IPT en Belgique est de 9,25% qui est dû sur le montant total payé par le preneur d’assurance pour obtenir une couverture, y compris les frais de tiers. Les risques liés aux marchandises en transit ainsi que les risques moteurs spécifiques sont soumis à un taux différent, tandis que certaines couvertures vie peuvent également avoir des taux variables.

Le point fiscal est la date qui déclenche l’impôt, et en Belgique pour tous les impôts, il est déclenché à la date d’échéance. Il s’agit formellement de la date contractuelle à laquelle le preneur d’assurance paie la prime à l’assureur.

Ce qui pose parfois problème aux assureurs, c’est l’existence et l’application du paiement anticipé belge. Le paiement anticipé est basé sur les chiffres ipT de la déclaration d’octobre et est dû au plus tard le 15 décembre.

Comme pour le paiement anticipé italien, le taux est de 100%, mais c’est là que les similitudes s’arrêtent. Initialement, le paiement anticipé ne pouvait être déduit que des engagements IPT dans la déclaration de décembre. Cependant, nous avons rencontré quelques problèmes lors de la réception d’argent de l’administration fiscale lorsque le passif de décembre dépassait le paiement anticipé, ce qui entraînait une réclamation due.

En 2021, un exercice a été entrepris en permettant aux assureurs de compenser tout paiement anticipé excédentaire non reçu au cours des quatre années précédentes par les passifs actuels d’IPT. En 2022, les assureurs ont pu utiliser le paiement anticipé jusqu’à la déclaration de mars, c’est-à-dire quatre périodes au total (décembre-mars), puis s’il reste un paiement anticipé, en théorie une réclamation devrait être reçue. Dans certaines circonstances, une exemption a été accordée pour ne pas payer le paiement anticipé. C’était souvent le cas des assureurs captives, où ils payaient leurs passifs uniquement en octobre sur une base annuelle et ne s’attendaient pas à d’autres passifs avant octobre suivant. Ces exonérations ont été négociées directement avec le bureau des impôts.

Afin d’alléger le fardeau des assureurs couvrant uniquement l’assurance-vie, cette couverture est exemptée du paiement anticipé IPT.

INAMI en Belgique

Il y a sept impôts différents couverts par INAMI, dont cinq sont dus mensuellement, ce sont:

  • Feu
  • Responsabilité civile automobile
  • Croix-Rouge
  • Coque moteur
  • Propriété Responsabilité civile automobile

Des taxes sont dues sur certains risques de responsabilité automobile et automobile en fonction de ce que le contrat couvre, à l’exception de l’incendie. Certaines polices d’assurance sont taxées avec un élément facturé à l’assuré et un élément facturé à l’assureur.

Le risque d’incendie est le parafiscal le plus courant que nous voyons de ce qui précède et il faut faire attention à son application. Contrairement à d’autres pays où le pourcentage d’élément incendie est largement déterminé par l’assureur et la portée du contrat, les risques d’incendie en Belgique doivent être répartis selon un taux fixe prédéterminé.

Les frais d’hospitalisation INAMI sont dus sur une base semestrielle pour « Maladie – Frais de pré et post-hospitalisation » au niveau individuel et collectif. Pour que les frais s’appliquent, l’assuré doit bénéficier des prestations de l’assurance maladie belge (non applicable aux médecins, dentistes, opticiens, etc.). Le taux applicable est de 10% sur la prime imposable, sauf si la prestation de l’assuré est inférieure à 12,39 EUR par jour, auquel cas une exemption de limite de minimis s’applique.

Enfin, nous avons le Fonds de sécurité pour les incendies et les explosions dû chaque année, qui est actuellement de 3% sur la prime imposable. Cela s’applique à l’assurance responsabilité civile obligatoire en cas d’incendie et d’explosion dans des locaux ouverts au public.

Naviguer dans les règles et les exigences en Belgique peut être exigeant même pour l’assureur le plus expérimenté. Sovos dispose d’une équipe dédiée d’experts en conformité pour vous guider à travers les problèmes les plus difficiles et vous assurer que vous êtes sur la bonne voie de conformité.

Passez à l’action

Contactez-nous sur les avantages qu’un fournisseur de services gérés peut offrir pour alléger votre fardeau de conformité IPT.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Rahul Lawlor

Rahul is a compliance services manager, responsible for overseeing the delivery of indirect tax compliance services for a portfolio of global insurers. He joined Sovos in 2016 after completing a Financial Maths degree from the University of Surrey.
Share This Post

E-Invoicing Compliance EMEA
December 19, 2022
Tout savoir sur la plateforme de dématérialisation partenaire (PDP)

La facturation électronique impose le passage par une plateforme de dématérialisation mais la législation laisse le choix aux entreprises : plateforme publique ? Plateforme privée ? Et laquelle choisir parmi celles qui seront immatriculées et connues sous le terme plateforme de dématérialisation partenaire ou (PDP). Typologie des factures, gestion des données, relations clients/fournisseurs, transmission, fonctionnalités…Voici […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 8, 2022
La TVA à l’ère numérique: déclaration et facturation électroniques obligatoires pour les transactions intracommunautaires de l’UE

La Commission européenne a annoncé sa proposition tant attendue de modifications législatives relatives à l’initiative ViDA (TVA à l’ère numérique). Il s’agit de l’un des développements les plus importants de l’histoire de la TVA européenne, qui affecte non seulement les entreprises européennes, mais aussi les entreprises de pays tiers dont les activités commercent avec l’UE. […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]