,

Comment les assureurs peuvent-ils se préparer aux exigences en matière de rapports annuels en Italie ?

Daniela Dinkova
février 23, 2022

Les exigences en matière de rapports annuels varient d’un pays à l’autre, ce qui complique la collecte des données nécessaires pour assurer la conformité des assureurs transfrontaliers.

L’Italie a de nombreuses normes uniques en matière de rapports et est connue pour sa bureaucratie dans le milieu des affaires internationales. Les rapports annuels de l’Italie sont différents en raison du niveau de détail requis. Le rapport supplémentaire en Italie exige une liste détaillée des polices et des détails, y compris les dates d’entrée en vigueur et d’expiration, les dates d’encaissement, les noms des assurés, leurs adresses, les codes fiscaux et les valeurs des primes. Cela fait du rapport annuel une entreprise importante.

Rapport sur les contrats et les primes – à remettre avant le 16 mars de chaque année pour l’année civile précédente.

La législation et la réglementation italiennes imposent aux compagnies d’assurance exerçant une activité en Italie de soumettre des rapports annuels dans le but de recueillir des informations qui facilitent le contrôle des activités des contribuables par les autorités fiscales.

Ces rapports doivent énumérer tous les contrats d’assurance en place au cours de l’année concernée avec un preneur d’assurance (personne physique ou morale) soumis aux impôts italiens. Les polices couvrant la responsabilité, l’assistance et tous les risques souscrits à titre accessoire à une police de responsabilité ou d’assistance sous-jacente ne doivent pas être inclus dans le rapport.

S’il n’y avait pas de contrats en place au cours de l’année civile précédente, il n’est pas nécessaire de soumettre un rapport Nil.

Rapport de sinistres – à remettre avant le 30 avril de chaque année pour l’année civile précédente

Les paiements de sinistres effectués au cours de l’année précédente en faveur de bénéficiaires (personnes physiques ou morales) possédant un code fiscal italien doivent être déclarés aux autorités fiscales italiennes avant la fin du mois d’avril.

Les détails requis dans le rapport comprennent :

  • Numéro de référence de la demande
  • Date du paiement
  • Montant payé
  • Code fiscal du bénéficiaire
  • Détails des tiers impliqués dans le traitement de l’indemnisation

S’il n’y a pas de sinistres à déclarer pour l’année précédente, les rapports Nil ne sont pas nécessaires.

Rapport sur les véhicules à moteur – partie de la déclaration annuelle de la TIP due au 31 mai de chaque année pour l’année civile précédente

En tant que partie intégrante de la déclaration annuelle de la taxe sur les primes d’assurance (TIP) due à la fin du mois de mai, les compagnies d’assurance qui souscrivent une assurance obligatoire de responsabilité civile automobile doivent déclarer le montant de la TIP payée l’année précédente à chacune des provinces italiennes. Les détails requis comprennent le numéro de police de la province, le code fiscal, le numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule, la prime, le taux de la TPI et la TPI.

Pourquoi il est vital de planifier à l’avance la saison de déclaration

La déclaration supplémentaire en Italie exige que certains éléments soient présents avant la soumission. Pour soumettre le rapport sur les contrats et les primes, une compagnie d’assurance doit :

  • Adresse PEC active – Adresse électronique certifiée italienne
  • Accès au canal SID – Système de transmission de données
  • Représentant légal – L’enregistrement de la chaîne SID est lié au représentant légal de la société. Si le représentant légal cesse d’agir en tant que tel, ses coordonnées doivent être révoquées et une nouvelle demande doit être traitée. Il s’agit d’un long processus qui prend quelques semaines, il est donc très important de prévoir les délais.
  • Codes fiscaux – Obligatoire pour tous les rapports. Les codes fiscaux comprennent 16 chiffres pour les personnes physiques et 11 chiffres pour les personnes morales. Les codes fiscaux non valides sont l’une des principales raisons du rejet des rapports. Un validateur de code est disponible sur le site de l’Office des impôts pour vérifier si un code fiscal existe et s’il est valide. Le validateur est accessible à l’adresse suivante : https://telematici.agenziaentrate.gov.it/VerificaCF/Scegli.do?parameter=verificaCf.

De nombreuses compagnies d’assurance travaillent avec des tiers, et les informations sur les polices qu’ils rassemblent ne comprennent pas toujours tous les détails requis. Des données incomplètes et incorrectes empêchent la soumission des rapports annuels et peuvent entraîner des amendes coûteuses et des atteintes à la réputation.

Naviguer dans les rapports annuels en plus des rapports mensuels et trimestriels réguliers peut sembler accablant. Plus on peut se préparer à l’avance, plus le processus de reporting est facile. Comprendre les exigences spécifiques de l’Italie en matière de rapports annuels permettra aux assureurs de rester conformes et d’éviter tout retard ou toute correction inutile.

Passez à l’action

Vous souhaitez vous assurer de la conformité avec les dernières réglementations en vigueur en Italie ? Contactez nos experts fiscaux à l’adresse pour plus d’informations.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Daniela Dinkova

Daniela joined the Captives practice at Sovos in 2017. Currently leading the Captive team, Daniela is overseeing and managing the delivery of IPT compliance services to a large portfolio of clients, with the majority being Captive insurers. Daniela holds a professional diploma in Accounting.
Share This Post

Asie-Pacifique Déclaration d'impôt et de TVA E-Invoicing Compliance EMEA
July 11, 2022
Le système de déclaration des factures électroniques de la CCT aux Philippines est officiellement en ligne

Le système de facturation et de réception électroniques (SIE) des Philippines a été officiellement lancé pour les 100 grands contribuables sélectionnés par le gouvernement pour inaugurer le mandat. Bien que les contribuables aient encore du mal à satisfaire aux exigences techniques du nouveau système de facturation électronique juste avant la date de mise en service, […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
July 11, 2022
Impôt sur les bénéfices supplémentaires: une introduction à l’IPT supplémentaire en Hongrie

À compter du 1er juillet 2022, la Hongrie a introduit un régime d’impôt sur les bénéfices supplémentaires, qui prélève un impôt supplémentaire sur les primes d’assurance (IPT) sur les primes d’assurance. L’introduction du régime d’impôt sur les bénéfices supplémentaires est une mesure temporaire qui vise à couvrir l’augmentation des coûts gouvernementaux causée par le conflit […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
July 6, 2022
Considérations pratiques pour les numéros EORI

L’UE et le Royaume-Uni utilisent le système d’enregistrement et d’identification des opérateurs économiques (EORI) pour identifier les professionnels. Qu’est-ce qu’un numéro EORI ? Les entreprises et les personnes souhaitant commercer dans l’UE et au Royaume-Uni doivent utiliser le numéro EORI comme numéro d’identification dans toutes les procédures douanières lors de l’échange d’informations avec les administrations […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
July 4, 2022
Sous le Bonnet: Rapports IPT espagnols

La complexité de la réglementation espagnole en matière de taxe sur les primes d’assurance peut être décourageante pour toute personne responsable de la déclaration et de la conformité IPT pour ce pays.Outre les différentes autorités fiscales impliquées dans les rapports IPT espagnols et les différents processus de soumission, il existe également de nombreuses déclarations différentes […]

EMEA
July 4, 2022
SIRE: Nouveau mandat péruvien de tenue de dossiers électroniques

Le 1er janvier de chaque année, les contribuables opérant au Pérou doivent évaluer leur revenu mensuel sur une certaine période déterminée par la loi pour vérifier s’ils sont soumis à l’obligation de tenir des registres électroniques. Les contribuables dépassant le seuil établi ou qui souhaitent conserver volontairement leurs registres par voie électronique peuvent le faire […]