Cinq choses que les entreprises doivent prendre en compte concernant l’accord de commerce et de coopération entre l’UE et le Royaume-Uni

Andy Spencer
février 14, 2021

Le Royaume-Uni est entré dans une nouvelle relation avec l’UE le 1er janvier 2021. La période de transition a pris fin et l’accord de commerce et de coopération (ACC) entre l’UE et le Royaume-Uni est entré en vigueur. Le Royaume-Uni l’a pleinement mis en œuvre dans sa législation, mais l’UE l’applique à titre provisoire. Le Parlement européen doit le ratifier. Cette ratification est prévue pour le 28 février 2021. Il est toutefois possible de prolonger cette échéance.

Toutefois, quel que soit le statut de l’ACC, un certain nombre de changements ont affecté la manière dont les marchandises circulent entre la Grande-Bretagne et l’UE. Il est important de faire la distinction entre la Grande-Bretagne et le Royaume-Uni. En effet, le protocole d’Irlande du Nord signifie que les règles de TVA de l’UE continuent de s’appliquer en Irlande du Nord.

Même les entreprises qui se sont soigneusement préparées éprouvent des difficultés à naviguer dans le nouveau système.

Il y a un certain nombre de facteurs clés à prendre en compte.

1. Assurez-vous qu’un numéro d’enregistrement et d’identification des opérateurs économiques (EORI) approprié est en place.

Un numéro EORI est essentiel pour communiquer avec les autorités douanières. Il est donc indispensable pour importer ou exporter des marchandises de l’UE. Mais aussi de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. Un GB EORI est nécessaire pour importer et exporter depuis la Grande-Bretagne et un XI EORI est nécessaire pour l’Irlande du Nord. Il n’est possible d’avoir qu’un seul EORI européen et comme le XI EORI est traité comme un numéro EORI européen, les autorités de certains États membres annulent les EORI délivrés dans leur pays.

2. Assurez-vous qu’un agent en douane est en place

Dans l’UE comme au Royaume-Uni, les entreprises non établies auront besoin d’un représentant indirect à des fins douanières. Il y a une pénurie et la demande est élevée, il est donc essentiel que des dispositions appropriées soient prises avant que les importations et les exportations n’aient lieu.

3. Déterminer si l’ACC ou un autre accord de libre-échange (ALE) s’applique.

Le TCA a été annoncé comme la solution à tous les problèmes, mais il ne s’applique que dans des circonstances spécifiques et l’origine des marchandises est essentielle. Il s’agit d’un nouveau domaine pour de nombreuses entreprises et les règles peuvent être complexes et doivent être examinées en détail.

4. Déterminer le taux de droit si le TCA ou le FTA ne s’applique pas.

Si l’ACC ou un autre ALE ne s’applique pas, il sera nécessaire de déterminer le taux de droit qui s’appliquera. L’UE continue d’appliquer le tarif douanier commun, mais le Royaume-Uni a introduit un nouveau tarif global qui s’applique à partir du 1er janvier 2021 et dont il faut tenir compte.

5. Déterminer comment comptabiliser la TVA à l’importation

Le Royaume-Uni a introduit la comptabilisation différée de la TVA à l’importation qui permet de comptabiliser la TVA à l’importation sur la déclaration de TVA. Cette mesure n’est pas obligatoire, mais elle offre un avantage précieux en termes de trésorerie si elle est appliquée. Elle doit être réclamée au moment où la déclaration de douane est soumise, et des instructions appropriées devront donc être données à la personne qui soumet la déclaration.

La situation varie au sein de l’UE. Tous les États membres ne proposent pas la comptabilité différée et, lorsqu’elle est disponible, les conditions de son utilisation varient. Il est donc essentiel d’en tenir compte pour optimiser la trésorerie.

Les échanges commerciaux entre l’UE et le Royaume-Uni se heurtent à de nombreux obstacles et les marchandises ne peuvent plus circuler librement car elles doivent être dédouanées. La planification est donc essentielle pour garantir que les marchandises puissent atteindre leur destination sans délai et que les relations commerciales n’en souffrent pas. Une fois que les marchandises ont atteint leur destination, il est nécessaire d’envisager le traitement ultérieur de la TVA, ce qui doit être fait sur une base nationale, en particulier pour les fournitures B2B, car les règles peuvent varier.

Vous voulez savoir comment le Brexit et l’accord de coopération commerciale entre l’UE et le Royaume-Uni auront un impact sur vos obligations en matière de TVA ? Téléchargez notre livre blanc Brexit et TVA ou regardez notre récent webinaire Brexit et TVA : protégez vos précieuses chaînes d’approvisionnement et minimisez les perturbations coûteuses pour en savoir plus.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Andy Spencer

Andy is a highly experienced indirect tax professional who has worked in VAT for over twenty five years. Andy joined Sovos in 2009 and has responsibility for the consulting and compliance teams. Within the consulting team, he is involved in delivering major international VAT projects for blue-chip clients, bringing expertise in both structural compliance and commercial efficiency. Andy specialises in providing clients with bespoke VAT reviews that help them develop into new territories with the appropriate controls in place to manage VAT effectively. Andy has developed expertise in international VAT throughout his career and has advised on a broad range of issues in many countries. Within the compliance team, Andy is responsible for the integrity and professionalism of Sovos’ compliance offering working with the team to ensure clients meet their compliance obligations around the EU and beyond. Andy began his career with HM Customs & Excise and before joining Sovos was VAT Director at Baker Tilly’s Southern UK operation, a Senior VAT Manager at KPMG for six years, and a Senior VAT Manager at Ernst & Young for seven.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]