Changements dans la loi allemande sur les IPT et implications en matière de double imposition

Russell Brown
août 12, 2021

Les réformes de la loi sur la taxe sur les assurances en Allemagne, qui entreront en vigueur le 10 décembre 2020, continuent de susciter des incertitudes sur le marché des assurances.

Le principal sujet de préoccupation concerne la localisation du risque aux fins de la taxe sur les primes d’assurance (TPA). La réforme peut avoir un impact sur une police souscrite auprès d’un assureur de l’EEE ou d’un assureur hors EEE lorsque le preneur d’assurance est établi en Allemagne, c’est-à-dire une entreprise allemande, un établissement permanent ou une institution correspondante, ou un particulier résidant habituellement en Allemagne, lorsque la police couvre des risques hors EEE.

Ces changements touchent toutes les catégories d’entreprises et sont indépendants de l’emplacement physique de tout risque assuré.

Double imposition des polices souscrites par des assureurs de l’EEE

Si une police pour le preneur d’assurance allemand comprend pays hors EEE, la TIP allemande est due non seulement sur la prime allouée à l’Allemagne, mais aussi sur les primes allouées aux pays hors EEE. Cela pourrait s’ajouter à toutes les taxes sur les primes dues dans les pays hors EEE.

Par conséquent, la double imposition est possible. Toutefois, si la police inclut d’autres pays de l’EEE, la TPI allemande ne peut être appliquée aux primes allouées dans ces pays de l’EEE.

Double imposition des polices souscrites par des assureurs hors EEE

Si une police pour le preneur d’assurance allemand comprend d’autres pays de l’EEE et des pays hors EEE, la TIP allemande est due non seulement sur la prime allouée à l’Allemagne, mais aussi sur 100 % des primes allouées à tous les autres pays. Cela pourrait s’ajouter à toute taxe sur les primes applicable dans tous ces pays. Par conséquent, une fois encore, la double imposition est possible.

Qu’est-ce qu’un "établissement stable" ou une "institution correspondante" aux fins du TPI allemand ?

Les réformes législatives n’ont pas clarifié ce qui est considéré comme un "établissement permanent" ou une "institution correspondante" qui ferait entrer un risque non EEE dans le champ d’application de la TPI allemande.

Les directives du ministère fédéral des finances (BMF) publiées le 4 mars 2021 ont confirmé qu’une succursale hors EEE d’un preneur d’assurance allemand serait réputée créer un établissement stable. Mais il n’a pas précisé s’il en allait de même pour une filiale hors EEE.

Plusieurs scénarios ont également été inclus dans ce guide pour aider les assureurs et les courtiers à taxer correctement les polices, mais malheureusement il n’y en avait pas pour ce scénario subsidiaire. Le 20 juillet 2021, le BMF a publié une nouvelle version de sa brochure générale sur la taxe sur les assurances et la taxe sur la protection contre l’incendie pour les assureurs de l’UE/EEE. Cette brochure comprend un organigramme montrant les modifications apportées à l’imposition des polices à la suite des réformes de la législation sur la TPI, mais la question de la filiale hors EEE n’y trouve pas de réponse spécifique.

L’Association allemande des assurances (GDV) a publié un document de questions fréquemment posées (FAQ) daté du 28 avril 2021 afin d’aider les assureurs à comprendre les réformes dans plusieurs domaines, notamment en répondant à certaines questions concernant le traitement des filiales hors EEE.

Si les réponses semblent donner l’espoir que ces filiales ne constituent pas un établissement stable, une mise en garde figure au début du document FAQ : il est indiqué qu’il n’est pas contraignant et que chaque assureur peut interpréter et appliquer les dispositions légales (et la lettre associée de la BMF du 4 mars 2021) à sa propre discrétion.

Cela signifie que si les assureurs ne taxent pas les filiales hors EEE en se basant uniquement sur cette directive, ils pourraient être exposés à des contrôles fiscaux ultérieurs, lorsque la TIP allemande n’a pas été facturée. Le document FAQ continuera d’être mis à jour, il sera donc intéressant de voir s’il y a plus de clarté sur ce point à l’avenir.

L’incertitude persistante concernant la double imposition

Compte tenu de cette incertitude permanente, nous comprenons que les assureurs aient contacté les autorités fiscales pour obtenir des éclaircissements. Les réponses indiquent que les filiales hors EEE n’entrent pas dans le champ d’application des réformes et qu’il ne devrait donc pas y avoir de double imposition.

Une telle confirmation directe de la part des autorités fiscales sur cette question protégera ces assureurs contre de futures évaluations. Elle offre également la possibilité de demander le remboursement de l’IPT lorsque celle-ci a été appliquée à des polices qui n’auraient pas dû être imposées en premier lieu.

Cependant, jusqu’à ce que cette question soit clarifiée publiquement, ce qui inclut une nouvelle communication du BMF, il est probable que les assureurs et les courtiers continueront à utiliser l’approche prudente actuelle et à facturer la TIP allemande dans ce scénario. Cela signifie qu’il y aura toujours une double imposition des polices.

Passez à l’action

Vous devez assurer la conformité avec les dernières réglementations en matière de TIP ? Un fournisseur de services gérés peut vous aider. Contactez nos experts fiscaux dès aujourd’hui.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Russell Brown

As senior consulting manager, Russell joined Sovos in 2021. A career spent in insurance premium taxes on global insurance programmes has given him many years of experience in handling compliance and advisory challenges from location of risk and IPT liability to co-insurance and financial interest clause cover. He has worked for financial service providers EY and TMF and more recently as head of indirect taxes at Tokio Marine HCC. He has been a member of both the ABI and IUA Indirect Tax Working Groups as well as being an active participant in regular Lloyd’s Indirect Tax Forums.
Share This Post

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
December 1, 2022
Remise FEC: d’une remise sur demande à une remise périodique ?

Le FEC, qui est déjà au centre de l’activité des vérificateurs, ne doit être remis à l’administration fiscale française qu’en cas de contrôle et sur demande. Au regard de l’évolution de ces contrôles et de l’Administration notamment, tout porte à croire que prochainement le FEC devra être remis à intervalle régulier et donc préalablement à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 16, 2022
Contrôle fiscal et FEC : maitriser les risques

Digitalisation rime avec optimisation. Cela se confirme avec l’utilisation du FEC dans le contrôle fiscal. Exploitation des informations, corrélation avec d’autres documents…le data mining sert le contrôle fiscal, et le contrôle Urssaf. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, un FEC (fichier des écritures comptables) dématérialisé par exercice visé doit être remis au vérificateur dans […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Créer et générer un FEC conforme : les fondamentaux

Le FEC, tel qu’il doit être remis en cas de contrôle informatisé de comptabilité de l’entreprise, est un fichier dématérialisé, une copie d’un journal comptable composé de toutes les écritures comptables de l’entreprise sur la durée d’un exercice. L’Administration a posé de nombreuses normes techniques, structurelles, qualitatives. Décryptage. Constitué des écritures comptables après opérations d’inventaire, […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
November 14, 2022
Comprendre le Fichier des Ecritures Comptables (FEC) et son utilité

Obligatoire en France depuis le 1er janvier 2014, le FEC ou fichier des écritures comptables est à présenter par l’entreprise lors d’un contrôle fiscal. Que doit contenir le FEC ? Quel doit être son format ? Quand le remettre ? Voici des éléments pratiques pour cerner cette obligation et s’y conformer. Depuis le 1er janvier 2014, tout contribuable […]

E-Invoicing Compliance North America
November 14, 2022
Gérez vos mandats avant qu’ils ne commencent à vous gérer

C’est une bonne année pour être un leader informatique. Après beaucoup trop d’années où l’expression « faire plus avec moins » était le mantra de la plupart des organisations en matière de dépenses technologiques, les choses s’améliorent enfin. Selon le cabinet d’études Gartner, les dépenses informatiques atteindront environ 4,5 billions de dollars en 2022. Cela représente une […]