,

Arabie Saoudite : La ZATCA annonce une révision des pénalités pour non-respect des règles de TVA et de facturation électronique

Selin Adler Ring
février 4, 2022

Le 30 janvier 2022, la Zakat, Tax and Customs Authority (ZATCA) a publié une annonce sur sa page web officielle concernant les pénalités pour violation des règles de TVA, et elle est actuellement disponible uniquement en arabe. Dans le cadre de cette annonce, les amendes précédentes ont été modifiées, inaugurant ainsi une approche plus coopérative et plus éducative qu’auparavant pour pénaliser les contribuables pour leur non-respect des règles de TVA.

Quelle est la nouvelle approche ?

Si les agents de la ZATCA détectent une infraction lors d’une visite sur le terrain, le contribuable recevra d’abord un avertissement à ce sujet, sans aucune sanction. La ZATCA vise à sensibiliser les contribuables plutôt qu’à les pénaliser dès leur première infraction. Les contribuables disposeront de trois mois pour se mettre en conformité et apporter les changements nécessaires à leurs procédures.

Si la non-conformité persiste après la première inspection, le contribuable se verra infliger une amende de 1 000 riyals, soit environ 267 USD. La pénalité augmentera progressivement si le contribuable ne se conforme pas aux règles et n’apporte pas les changements nécessaires dans les trois mois suivant l’avis.

L’amende pour chaque répétition supplémentaire sera la suivante : 5.000 Riyals pour la troisième fois, 10.000 Riyals pour la quatrième fois et 40.000 Riyals pour la cinquième fois. Si la même infraction est répétée 12 mois après sa découverte, elle est considérée comme une nouvelle infraction, et le processus commencera par un avertissement sans amende.

Quelles sont les violations de la facturation électronique ?

Selon l’annonce, les violations des règles de facturation électronique seront sanctionnées selon la nouvelle procédure décrite ci-dessus. Les cas qui nécessitent une notification/amende sont légèrement différents de ceux de , les violations initiales décrites précédemment et mises en évidence comme suit :

  • Ne pas émettre et stocker les factures par voie électronique
  • Ne pas inclure un code QR
  • Non-respect de la conservation des factures et des notes électroniques dans la forme prévue
  • Ne pas notifier à l’autorité tout dysfonctionnement qui entrave l’émission de factures électroniques
  • Suppression ou modification des factures électroniques après leur émission
  • Inclure l’une des fonctions interdites dans les solutions de facturation électronique
  • Violation de toute autre disposition relative à la facturation électronique.

Quelle est la prochaine étape ?

La ZATCA indique que la nouvelle approche garantit la proportionnalité entre la violation et la pénalité imposée aux contribuables tout en donnant à ces derniers une chance de se mettre en conformité dans un délai spécifique. Étant donné que l’introduction de la TVA et de la facturation électronique obligatoire est assez récente dans le pays, certains aspects ne sont pas clairs pour les contribuables. Cette approche permettra d’éduquer les entreprises et devrait être bien accueillie par les parties prenantes.

Passez à l’action

Téléchargez le 13ème rapport annuel sur les tendances de Sovost pour en savoir plus sur ce que l’avenir nous réserve. Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter pour connaître l’actualité réglementaire la plus récente.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Selin Adler Ring

Selin is Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Turkey, Selin’s background is in corporate and commercial law, and currently specializes in global e-invoicing compliance. Selin earned a Law degree in her home country and has a master’s degree in Law and Economics. She speaks Russian, Arabic, English and Turkish.
Share This Post

Asie-Pacifique Déclaration d'impôt et de TVA E-Invoicing Compliance EMEA
July 11, 2022
Le système de déclaration des factures électroniques de la CCT aux Philippines est officiellement en ligne

Le système de facturation et de réception électroniques (SIE) des Philippines a été officiellement lancé pour les 100 grands contribuables sélectionnés par le gouvernement pour inaugurer le mandat. Bien que les contribuables aient encore du mal à satisfaire aux exigences techniques du nouveau système de facturation électronique juste avant la date de mise en service, […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
July 11, 2022
Impôt sur les bénéfices supplémentaires: une introduction à l’IPT supplémentaire en Hongrie

À compter du 1er juillet 2022, la Hongrie a introduit un régime d’impôt sur les bénéfices supplémentaires, qui prélève un impôt supplémentaire sur les primes d’assurance (IPT) sur les primes d’assurance. L’introduction du régime d’impôt sur les bénéfices supplémentaires est une mesure temporaire qui vise à couvrir l’augmentation des coûts gouvernementaux causée par le conflit […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
July 6, 2022
Considérations pratiques pour les numéros EORI

L’UE et le Royaume-Uni utilisent le système d’enregistrement et d’identification des opérateurs économiques (EORI) pour identifier les professionnels. Qu’est-ce qu’un numéro EORI ? Les entreprises et les personnes souhaitant commercer dans l’UE et au Royaume-Uni doivent utiliser le numéro EORI comme numéro d’identification dans toutes les procédures douanières lors de l’échange d’informations avec les administrations […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
July 4, 2022
Sous le Bonnet: Rapports IPT espagnols

La complexité de la réglementation espagnole en matière de taxe sur les primes d’assurance peut être décourageante pour toute personne responsable de la déclaration et de la conformité IPT pour ce pays.Outre les différentes autorités fiscales impliquées dans les rapports IPT espagnols et les différents processus de soumission, il existe également de nombreuses déclarations différentes […]

EMEA
July 4, 2022
SIRE: Nouveau mandat péruvien de tenue de dossiers électroniques

Le 1er janvier de chaque année, les contribuables opérant au Pérou doivent évaluer leur revenu mensuel sur une certaine période déterminée par la loi pour vérifier s’ils sont soumis à l’obligation de tenir des registres électroniques. Les contribuables dépassant le seuil établi ou qui souhaitent conserver volontairement leurs registres par voie électronique peuvent le faire […]