,

La Corée du Sud étend le champ d’application de la facturation électronique obligatoire

Selin Adler Ring
février 15, 2022

La Corée du Sud dispose d’un système de facturation électronique qui combine la facturation électronique obligatoire avec une obligation de déclaration des contrôles continus des transactions (CTC). Ce système mature et bien établi, lancé il y a plus de dix ans, connaît ses premiers changements importants depuis des années.

Le décret présidentiel n° 31445 (décret) a récemment modifié certaines dispositions du décret d’application de la loi sur la taxe sur la valeur ajoutée. Entre autres changements, le champ d’application de la facturation électronique a été élargi et un nouveau calendrier et des seuils limites ont été introduits. Cela signifie qu’un plus grand nombre de contribuables sud-coréens doivent se conformer aux règles de facturation électronique dans les délais prévus.

Quel est le nouveau calendrier et les nouveaux seuils pour la facturation électronique ?

En Corée du Sud, la facturation électronique est obligatoire pour toutes les entreprises depuis 2011. Depuis 2012, les entreprises individuelles (entrepreneurs) sont également tenues de se conformer aux obligations de facturation électronique si elles atteignent les seuils limites qui ont été mis à jour à plusieurs reprises au fil des ans. Actuellement, une entreprise individuelle dont la valeur totale de la fourniture (y compris les transactions exonérées de taxe) pour l’année fiscale précédente est de 300 000 000 KRW ou plus, est tenue de se conformer aux règles de facturation électronique du pays.

Après les récents amendements, le seuil actuel est maintenant abaissé à 200 000 000 KRW et le nouveau seuil limite sera applicable à partir du 1er juillet 2022. L’autorité fiscale a déjà communiqué d’autres ajustements, annonçant qu’à partir du 1er juillet 2023, le seuil sera encore réduit à la limite de 100 000 000 KRW. L’autorité fiscale coréenne vise à améliorer la transparence des sources d’imposition en demandant à davantage d’entreprises de se conformer aux règles de facturation électronique.

Quelles seront les prochaines exigences en matière de facturation électronique en Corée du Sud ?

L’élargissement du champ d’application des obligations de facturation électronique n’est pas une surprise. Comme dans de nombreuses autres juridictions de la CTC, les données transactionnelles recueillies auprès d’un plus grand nombre de contribuables permettent à l’autorité fiscale de mieux connaître la TVA, les tendances du marché et bien d’autres choses encore.

En raison de son succès et de sa maturité, la facturation électronique en Corée du Sud continue d’inspirer d’autres pays de la région Asie-Pacifique. L’administration fiscale des Philippines est en train de lancer un projet pilote de facturation électronique pour les 100 plus gros contribuables du pays à partir du 1er juillet 2022. Lors de la conception de son système de facturation électronique, l’autorité fiscale philippine a eu plusieurs réunions avec ses homologues sud-coréens afin de bénéficier de l’expertise et de l’expérience coréennes. Par conséquent, les Philippines introduisent un système de CTC relativement similaire à celui de la Corée.

Passez à l’action

Vous devez vous assurer de la conformité avec les dernières exigences en matière de facturation électronique en Corée du Sud ? Contactez nos experts fiscaux. Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter pour vous tenir au courant des actualités et mises à jour réglementaires.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Selin Adler Ring

Selin is Regulatory Counsel at Sovos. Based in Stockholm and originally from Turkey, Selin’s background is in corporate and commercial law, and currently specializes in global e-invoicing compliance. Selin earned a Law degree in her home country and has a master’s degree in Law and Economics. She speaks Russian, Arabic, English and Turkish.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]