En raison de la crise économique et de la nécessité pour le gouvernement de prendre des mesures visant à la croissance économique et à une collecte efficace des impôts, le 29 novembre 2021, la loi organique pour le développement économique et la viabilité budgétaire après la pandémie de COVID-19 a été publiée au Journal officiel de l’Équateur. Selon cette loi, les contribuables tenus d’émettre des factures doivent être intégrés dans le système de facturation électronique dans un délai d’un an à compter de la publication.Pour se conformer à cette mesure, le 27 mai 2022, l’Internal Revenue Service (SRI) a publié la résolution NAC-DGERCGC22-00000024. Il établit l’obligation d’émettre des factures électroniques aux contribuables qui sont tenus d’émettre des factures, et l’obligation pour ces contribuables, qualifiés d’agents de retenue à la source, d’émettre la version simplifiée de l’annexe transactionnelle (ATS) des documents de retenue. Ces contribuables devront adopter le système de facturation électronique.

Nouveaux contribuables dans le cadre du mandat de facturation électronique

1. Les contribuables assujettis à l’impôt sur le revenu qui sont tenus de facturer mais non d’émettre des factures, des reçus de vente, des retenues à la source et des documents complémentaires dans la modalité électronique doivent adopter le système de facturation électronique dans leur activité jusqu’au 29 novembre 2022 au plus tard.2. Les personnes physiques et les sociétés qui ne sont pas considérées comme des contribuables de l’impôt sur le revenu et qui sont tenues de facturer – mais qui ne sont pas tenues d’émettre des factures, des retenues à la source et des documents complémentaires dans la modalité électronique – doivent adopter le système de facturation électronique dans leur activité jusqu’au 29 novembre 2022 au plus tard.3. Contribuables tenus d’émettre des factures, des retenues à la source et des documents complémentaires selon la modalité électronique, selon les chiffres 1. et 2. qui sont qualifiés d’agents de retenue par l’ISR, doivent mettre en œuvre la version ATS des documents de retenue, suivant la documentation technique mise à disposition par l’ISR, jusqu’au 29 novembre 2022.Aux fins de l’application de la présente résolution, les sujets tenus de facturer sont tous les contribuables inscrits au registre unique des contribuables (RUC) et qui doivent émettre et livrer des factures, des retenues à la source et des documents complémentaires conformément à la réglementation fiscale en vigueur.Les personnes dont le chiffre d’affaires annuel brut est inférieur à 20 000 USD ne sont pas dans le champ d’application de cette résolution. Ces contribuables sont connus en Équateur sous le nom d’entreprises populaires (Negocios Populares).

Autres mesures adoptées dans la nouvelle résolution

• À compter du 30 novembre 2022, seuls les contribuables chargés d’émettre les actes de vente (notas de venta) peuvent demander des autorisations, des modifications ou des renouvellements pour l’émission de reçus par l’intermédiaire de machines d’enregistrement.• À compter du 30 novembre 2022, les contribuables tenus d’émettre des factures, des documents de conservation et des documents complémentaires dans la modalité électronique ne peuvent demander des autorisations pour des documents préimprimés qu’après avoir obtenu l’autorisation de délivrer des documents électroniques dans l’environnement de production du système de facturation électronique.

Nouvelle limite pour l’émission de documents préimprimés

La résolution introduit une limite pour les factures ou les reçus émis selon la modalité préimprimée, qui ne peut dépasser 1 % du total des reçus émis au cours de l’exercice précédent.Les documents préimprimés ne devraient être délivrés que dans des cas exceptionnels d’urgence lorsque, en raison d’un cas de force majeure ou d’un cas fortuit, les contribuables autorisés à délivrer des documents selon la modalité électronique ne peuvent pas les générer par voie électronique.

La maintenance gratuite des outils sera facultative pour le SRI

Selon cette résolution, l’ISR peut conserver un outil gratuit permettant aux contribuables de produire des documents électroniques sans préjudice des contribuables qui utilisent leurs systèmes informatiques. Il y a eu un changement significatif par rapport à la résolution précédente, qui établissait que l’ISR « maintiendra » cet outil gratuit, indiquant que la maintenance de cet outil est désormais facultative pour l’ISR.

Et ensuite ?

Selon le plan de mise en œuvre initial, l’ISR prévoyait d’étendre progressivement le mandat de facturation électronique à tous les contribuables du pays, avec davantage de contribuables devant commencer à émettre des factures électroniques à partir de 2023 et 2024. Cependant, avec cette résolution, le calendrier de mise en œuvre obligatoire de la facturation électronique a été modifié. Tous ces contribuables doivent commencer à adopter le système de facturation électronique cette année jusqu’au 29 novembre 2022 au plus tard.

Passez à l’action

Besoin d’aide pour vous assurer que votre entreprise reste conforme à l’évolution des obligations de facturation électronique en Équateur? Contactez-nous dès aujourd’hui pour découvrir comment la solution de Sovos pour les changements de conformité à la TVA peut aider les entreprises à rester conformes en Équateur et dans le monde entier.