Mise à jour: Adoption des taux réduits de TVA de l’Union européenne

Robert Pelletier
avril 25, 2022

Le 5 avril 2022, le Conseil de l’UE a officiellement adopté des modifications des règles actuelles régissant les taux réduits de TVA pour les biens et les services. Ces modifications de la directive TVA ont été publiées au Journal officiel de l’UE le 6 avril 2022 par le biais de la directive 2022/542/CE du Conseil du 5 avril 2022 et entrent en vigueur immédiatement.

L’approbation du Conseil de l’UE fait suite à l’examen officiel des amendements par le Parlement européen en mars 2022.

Nouveaux tarifs réduits

La directive du Conseil accorde aux États membres davantage d’options tarifaires qu’ils peuvent appliquer et garantit l’égalité de traitement entre les États membres. L’article 98 de la directive TVA est modifié pour prévoir l’application d’un maximum de deux taux réduits d’au moins 5 % qui peuvent être appliqués à un maximum de 24 livraisons énumérées à l’annexe III révisée.

Les États membres peuvent appliquer un taux réduit inférieur à 5 % et une exonération avec droit à déduction de la TVA (taux zéro) jusqu’à un maximum de sept livraisons de l’annexe III. L’application des taux réduits et nuls est limitée aux biens et services considérés comme couvrant les besoins fondamentaux, tels que l’eau, les denrées alimentaires, les médicaments, les produits pharmaceutiques, les produits de santé et d’hygiène, le transport de personnes et les articles culturels tels que les livres, les journaux et les périodiques. C’est la première fois que les États membres peuvent exempter de telles nécessités.

Tous les États membres ont désormais un accès égal aux dérogations existantes pour appliquer des taux réduits à des produits spécifiques précédemment accordés sur une base spécifique à un pays. Les contribuables doivent exercer la faculté d’appliquer les dérogations au plus tard le 6 octobre 2023.

L’annexe III contient de nouvelles fournitures et révisions notables pour soutenir les transitions vertes et numériques: fourniture et installation de panneaux solaires, fourniture d’électricité et de chauffage et de refroidissement urbains, vélos et vélos électriques, admission à des événements de diffusion en direct (à partir du 1er janvier 2025), plantes vivantes et produits de la floriculture, etc. Des biens nocifs pour l’environnement tels que les combustibles fossiles et les engrais/pesticides chimiques ont également été ajoutés, mais seront exclus à partir du 1er janvier 2030 et 2032.

Les États membres doivent adopter et publier, au plus tard le 31 décembre 2024, les lois et les mesures de conformité nécessaires pour se conformer aux nouvelles règles qui devraient s’appliquer à partir du 1er janvier 2025.

Activité législative

Les États membres ont commencé à adopter une législation en réponse à la nouvelle directive sur les taux réduits depuis son approbation en décembre 2021. La Pologne et la Croatie ont réduit le taux de TVA sur les denrées alimentaires de base au taux zéro et la Bulgarie et la Roumanie envisagent la même chose. La Belgique, la Croatie, Chypre, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et l’Espagne ont annoncé des réductions de TVA sur les fournitures d’énergie (par exemple, électricité, chauffage/refroidissement, gaz naturel) et la Grèce envisage cette réduction.

Ces modifications tarifaires ont déjà été proposées ou promulguées avant la date d’entrée en vigueur de la directive du Conseil le 6 avril 2022. Bien que les événements mondiaux et les flambées des prix de l’énergie contribuent également à ces changements, les modifications des taux réduits attendues de longue date permettent désormais aux États membres de le faire dans les limites de la directive TVA.

On s’attend à ce qu’un plus grand nombre d’États membres réexaminent leur structure de taux de TVA en réponse à ces nouvelles possibilités de taux réduits.

Pour en savoir plus sur ces modifications, veuillez consulter notre blog précédent.

Passez à l’action

Contactez-nous sur les avantages qu’un fournisseur de services gérés peut offrir pour alléger votre fardeau de conformité à la TVA.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Robert Pelletier

Robert Pelletier is a Junior Regulatory Counsel at Sovos Compliance. Within Sovos’ Regulatory Analysis function, Robert specializes on research and analysis of global VAT and GST. Robert received a B.A. magna cum laude in Legal Studies from Quinnipiac University and a J.D. cum laude from Suffolk University Law School. Robert is a member of the Massachusetts Bar.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]