La TVA à l’ère du numérique : Un enregistrement unique de la TVA dans l’UE

Patrick Klosek
février 20, 2022

En 2020, la Commission européenne (CE) a adopté un plan quadriennal visant à développer un cadre fiscal plus juste et plus simple. Le plan d’action vise à renforcer le système fiscal, à faire en sorte que les plateformes numériques respectent les règles de transparence et utilisent mieux les données, réduisant ainsi la fraude et l’évasion fiscales.

En 2021, la Commission a mis en œuvre des changements en matière de commerce électronique – une autre étape du processus de modernisation. À partir de juillet 2021, le système Mini One Stop Shop (MOSS) a été étendu aux systèmes One Stop Shop (OSS) et Import One Stop Shop (IOSS).

La mise en œuvre du système OSS a élargi l’utilisation des régimes syndicaux et non syndicaux. Cela permet aux vendeurs européens et non-européens de services numériques et de biens d’entreprise à consommateur de simplifier leurs pratiques de déclaration. Parallèlement, l’IOSS permet aux entreprises de s’enregistrer et d’importer dans l’UE des biens dont la valeur ne dépasse pas 150 €.

En 2022, il est prévu de publier une législation dans le cadre du plan d’action "TVA à l’ère numérique" . Tout comme ses prédécesseurs en 2020 et 2021, l’objectif principal de ce plan est de s’attaquer au problème de la fraude et d’améliorer la façon dont les entreprises s’engagent dans le système de TVA. La Commission a annoncé trois points qu’elle cherche à aborder dans sa législation :

  • Comment la TVA traite l’économie des plateformes
  • Facturation électronique et obligations en matière de déclaration de TVA
  • Enregistrement unique de la TVA dans l’UE

Plus précisément, un point d’intérêt est le point d’enregistrement unique de la TVA de l’UE, qui vise à faciliter la conformité entre les États membres. Dans ce contexte, la Commission européenne demande un retour d’information sur la façon dont les entreprises pensent que la mise en œuvre de l’I/OSS s’est déroulée et sur d’autres options législatives potentielles pour l’avenir, notamment :

  • Extension de l’OSS à :
    • Couvrir toutes les fournitures B2C de biens et services par des fournisseurs non établis
    • Permettre les livraisons et acquisitions intracommunautaires de biens, évitant ainsi l’enregistrement à la TVA lors du transfert transfrontalier de biens propres
    • Inclure les fournitures de biens et de services entre entreprises tout en laissant en place le mécanisme actuel de remboursement de la TVA.
    • Inclure les fournitures de biens et de services entre entreprises tout en introduisant un mécanisme de déduction pour les logiciels libres.
  • L’autoliquidation est disponible pour toutes les fournitures B2B effectuées par des fournisseurs non établis.
  • Suppression du seuil de 150 euros pour l’IOSS, de sorte qu’il s’applique aux ventes à distance de biens de toute valeur.
  • Rendre IOSS obligatoire pour :
    • Toutes les ventes à distance de biens importés
    • Toutes les ventes à distance de biens importés dépassant un seuil de chiffre d’affaires dans l’UE (10 000 euros, par exemple).
    • Marketplaces uniquement

La Commission européenne a entamé le 21 janvier une période de consultation publique concernant l’adaptation des règles de TVA dans un paysage économique numérique. Elle cherche à obtenir des commentaires sur la manière dont la CE devrait adapter les processus fiscaux en matière de TVA et sur la manière dont elle peut intégrer la technologie pour résoudre les principaux problèmes en matière de fiscalité, tels que la fraude et la complexité de ses systèmes. La Commission accepte les commentaires dans le cadre de cette période de consultation publique jusqu’au 15 avril 2022 – les soumissions peuvent être faites à l’adresse ici.

Sovos continuera à suivre l’évolution de cette législation tout au long de l’année, à mesure que de plus amples informations sur sa structure et son impact seront publiées, car ces changements auront certainement un impact sur le paysage européen de la TVA.

Passez à l’action

Besoin de plus d’informations ? Les services de gestion de la TVA de Sovos fournissent un service complet IOSS et OSS pour votre entreprise. Contactez notre équipe pour en savoir plus.

Inscrivez-vous aux mises à jour par e-mail

Restez à jour avec les dernières mises à jour fiscales et de conformité qui peuvent avoir un impact sur votre entreprise.
Author

Patrick Klosek

Patrick Klosek is a Junior Regulatory Counsel at Sovos. As a member of the Regulatory Analysis team, he focuses on the analysis of emergent VAT and GST changes across the globe. Patrick received his combined B.A. in Economics & International Affairs from Northeastern University and his J.D. from Suffolk University Law School, and is a member of the Massachusetts Bar.
Share This Post

EMEA
June 16, 2022
TVA sur les jetons non fongibles (NFT)

La popularité récente des jetons non fongibles (NFT) a captivé les investisseurs, les gouvernements et les autorités fiscales. Un NFT est un actif numérique qui représente des objets du monde réel tels qu’une œuvre d’art numérique, un clip audio, un jeu en ligne ou toute autre chose. Les NFT sont achetés et vendus en ligne […]

Conformité fiscale des primes d'assurance EMEA
June 15, 2022
Gros plan : Pourquoi le régime italien des TPI est-il si difficile ?

Conformité fiscale en Italie – par où commencer ? Des règlements fiscaux mensuels à la déclaration annuelle, en passant par le paiement anticipé, la déclaration supplémentaire et le traitement des primes négatives , tous ces facteurs font de l’Italie une juridiction unique et l’une des plus difficiles du point de vue de la conformité à […]

Déclaration d'impôt et de TVA EMEA
June 15, 2022
Les accords de réciprocité et leur importance lors du recouvrement de la TVA

Sovos a récemment organisé un webinaire en ligne sur le recouvrement de la TVA où nous avons couvert les accords de réciprocité entre le Royaume-Uni et les États membres de l’UE lors de la demande de remboursement de la TVA de la 13e directive. L’une des questions qui revenait sans cesse est de savoir ce […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 14, 2022
Le projet de résolution apporte des modifications au document relatif au transport électronique du Pérou

La facturation électronique a été introduite au Pérou en 2010, suivant la tendance des contrôles continus des transactions (CTC) dans les pays d’Amérique latine pour une collecte plus efficace des taxes à la consommation. Depuis lors, le gouvernement a mis en place des mesures visant à englober un nombre important de contribuables dans le cadre […]

E-Invoicing Compliance EMEA
June 9, 2022
La Belgique se rapproche de la facturation électronique obligatoire

Conformément aux obligations fixées par la directive européenne 2014/55 sur la facturation électronique dans les marchés publics, la Belgique a introduit un mandat pour les entités publiques de recevoir et de traiter les factures électroniques en 2019.Pour Bruxelles, la Flandre et la Wallonie, l’initiative est allée au-delà du strict minimum des exigences de la directive […]